Archives

jeudi 24 janvier 2013

Le Mariage pour Tous













Quelques vidéos. Les auditions des familles homoparentales. 2h50 mais follement instructif. 

.


Et à voir ABSOLUMENT, vidéo courte mais révélatrice :
"Il est tout seul, il est tout seul !" Petit aperçu de la manifestation du 13 Janvier, qui n'était "absolument pas homophobe". 



339 commentaires:

  1. Et pour répondre à l'argument "il y a des homos qui ne veulent pas se marier", il suffit de rappeler qu'il y a des hétéros qui ne veulent pas se marier et pourtant ils en ont le droit. Tout comme il y a des couples mariés qui ne veulent pas d'enfants...

    Je n'ai pas vomi, le 13. Mais je me suis pris un violent coup de poignard en plein front en provenance de tous les médias. Moi qui n'ai pas l'esprit communautaire mais plutôt individualiste, je me suis senti montré du doigt au milieu de la foule des gens comme moi. Détestable. Insupportable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est cool, on a le même avis sur cet argument! ;)

      Supprimer
  2. Silver, je t'aime. :)

    Merci de prendre le temps d'écrire tout ça. Voilà qui fait du bien.

    RépondreSupprimer
  3. Tu nous avais promis un bon pavé dans la mare et c'est fait, c'est bien fait même. Le seul "problème" c'est que j'ai l'impression de m'exténuer à répéter ces arguments tous les jours, ça perd de son originalité! ;) Mais oui, je pense qu'il faut répéter, inlassablement.
    Le pire argument reste pour moi: "J'ai un ami homo, il est tout à fait contre, il veut pas se marier. Alors je vois pas pourquoi il faudrait militer pour tous les autres..." J'y réponds à chaque fois de la même façon, toujours de la même façon, en poussant ça à l'absurde: "Moi j'ai une amie hétéro qui veut pas se marier, et elle a bien, biiien réfléchi, ben elle veut pas. Alors pourquoi pas interdire le mariage tout court?" "Moi, j'ai une amie qui veut pas être enceinte, ça la dégoûte, elle veut pas accoucher, elle veut pas avoir d'enfants. Pourquoi la maternité est-elle légale alors?" "J'ai un ami qui a tenté de se suicider, il a bien pesé les pours, les contres, il ne voit pas pourquoi choisir la vie. Pourquoi la vie est-elle légale?" Si on en arrive là, c'est parce que c'est débilement absurde de penser que le particulier vaut pour le général. CQFD. Et pardon pour l'énième pavé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil. La pédagogie passe par la répétition.

      Supprimer
  4. Les larmes aux yeux aux derniers mots... "Vous êtes l'homophobie", c'est à la fois horrible et terriblement vrai. Je continuerais à militer en tant que bi et être humain. Merci pour cet artible rempli de ta sensibilité Silver, MERCI ! <3 Le combat continue.

    RépondreSupprimer
  5. A propos de tout ça, un lien vraiment bien, qui explique calmement pourquoi / comment ça ne "changera rien" (dans le sens ou personne ne va mourir si le projet passe enfn), mais que c'est nécessaire:

    http://www.maitre-eolas.fr/post/2013/01/22/Du-mariage-pour-tous-%282e-partie%29

    Voila, ça a éclairé ma journée : )
    des bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout dans par sa précision juridique que cet article est excellent. Ne pas hésiter à lire le premier billet sur le sujet consacré à l'histoire du mariage (d'un point de vue juridique) sur ce même blog.

      Supprimer
  6. La dernière vidéo fait tellement mal au cœur...

    Super poste, on l'attendait! :)
    Je ne comprends pas pourquoi tous ces anti continuent d'emmerder le monde! De toute façon, un jour où l'autre, il faudra bien que ça passe; ils vont gueuler un coup, et ils seront bien obliger de s'y faire: Les homos sont des humains comme n'importe qui, et peuvent être un couple, une famille, avoir des enfants sans que la Terre s'écroule!
    Il y a tellement plus grave, plus révoltant que l'amour de deux êtres qui sont, "oulalala", du même sexe.
    Dimanche, je serais fière de militer aux côtés de toutes ces personnes qui n'ont, pour l'instant, pas de droits égaux à tous!

    Une nouvelle fois, superbe note, pour moi tout ce que tu dis est une évidence, mais j’espère que ça va ouvrir les yeux à certains...

    Moé ♥

    RépondreSupprimer
  7. Il reste d'autre argument :
    - La fin de l'espèce humaine
    - pédophile
    - ils vont devenir homo
    et d'autre connerie de ce genre.
    Très beau poste en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et juste qu'à preuve du contraire les pédophiles ont le droit de se marier et de faire des enfants!
      sinon, juste yo Silver, vivement que ça se termine tout ça, je veux des dragons chevauché par des bisounours moi!

      Supprimer
  8. La dernière phrase a parfaitement résumé la situation...

    Encore bravo pour cette note.

    RépondreSupprimer
  9. Ah bah merde, me faire pleurer c'est pas facile, mais la dernière vidéo m'a achevée.

    Je vais partager tout ça de mon côté en tout cas. Bon courage! <3



    RépondreSupprimer
  10. Merci.


    Outre la violence des mouvements (à vous filer la nausée en effet, personnellement, j'ai opté pour les œillères le temps que ça passe, ne supportant plus ce brouhaha d'homophobie institutionnalisée), l'appel constant au débat et au référendum est particulièrement exaspérante, d'autant plus qu'elle ne vient pas forcément que des "anti mariage pour tous". Vous pensez être épargné un moment, mais non, vous voilà rattrapé par ceux qui vous reprochent d'être intolérants, de ne pas respecter la liberté d'expression de l'autre (quelque chose qu'on a même rencontré chez l'odieux connard), et il faudrait presque vous excuser d'être furieux et triste. Je ne vois pas plus aberrant qu'un débat sur une telle question, et je ne comprends pas bien quelle est la place de la liberté d'expression dans l'histoire, qui devient de plus en plus un prétexte à toute sorte de violence.
    Bref merci.

    RépondreSupprimer
  11. Je suis hétéro mais le 13... Putain le 13... Ca m'a choquée de connaître le nombre de personne à la manif'. De voir l'autre barge expliquer qu'elle allait laisser la parole aux gens et ce en monopolisant le micro dix minutes, vas-y fous-toi de ma gueule crétine. De savoir que des gamins ont manifesté avec leur parents (l'intolérance ça s'apprend jeune...). Lire les slogans sur les pancartes, écouter les sornettes qu'on raconte, en mettant les formes pour que les pas méchants mais bêtes se rangent de notre côté. Bande d'abrutis... Et les gays qui manifestent. J'ai envie de les voir et de leur dire "hey, c'est pas parce que vous pensez pas pouvoir élever un gosse qu'aucun gay ne le peut, je suis hétéro, je pense pas pouvoir élever un gamin mais je milite pas contre la procréation hein." Et les hétéros égoïstes qui te sortent qu'il y a déjà pas assez d'enfants pour eux à adopter alors bon les gays, ça passe après... Je veux bien qu'ils galèrent dans leurs procédures d'adoption mais c'est pas en enlevant toute possibilité aux homos d'adopter que ça va arranger les choses. On le sait que l'adoption c'est galère, le but est plus de permettre aux familles homoparentales existantes d'être reconnues que de permettre aux couples gays d'adopter, même s'ils en ont le droit ils vont en chier comme les hétéros. Ces derniers semblent croire qu'on va leur piquer "leurs" enfants... Et on m'a dit aussi que les enfants de gays auraient moins de chance dans la vie. C'est sûr qu'avec l'intolérance ambiante ils vont s'en prendre plein la gueule mais ça sera pas la faute à leur parents. Bref. Ceci est officiellement un pavé, que dis-je, un parpaing verbal que j'aimerais bien pouvoir balancer à la tronche des homophobes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "L'intolérance ça s'apprend jeune"

      C'est marrant parce que j'arrête pas d'entendre ça, mais quand ça manifeste contre les réformes de retraites ou autre, on emmène les enfants aussi et ça choque personne...

      Un peu de cohérence que diable !

      Supprimer
    2. Il y a juste une toute petite différence entre "emmener" les enfants à la manif (pour certains c'est un peu la ballade dominicale) et les instrumentaliser comme c'est fait dans les manifestations sur le sujet (quel que soit le camp)

      Supprimer
    3. Surtout que manifester contre des réformes telles que celle des retraites, va falloir m'expliquer en quoi c'est de l'intolérance hein! :/ Pour demander de la cohérence, faudrait déjà être cohérent soi-même.

      Supprimer
  12. Ha merde il y a déjà des gens qui ont dit qu'ils t'aimaient. Bah tant pis je le fais quand même ! Silver je t'aime !

    RépondreSupprimer
  13. C'est PARFAIT ! Je partage.

    RépondreSupprimer
  14. Super article, ou comment contrer les arguments homophobes tout en restant dans l'argumentation logique et claire.

    RépondreSupprimer
  15. Un grand MERCI, ça réconforte après cette horrible manifestation du 13 janvier!

    N'hésitez pas à écrire au député Erwann Binet qui porte le projet de mariage pour tous, afin de lui témoigner de votre soutien:

    ebinet@assemblee-nationale.fr

    RépondreSupprimer
  16. Je soutiens, j'approuve entièrement, je partage et les dessins sont toujours aussi beaux <3
    Courage !

    RépondreSupprimer
  17. Merci pour ce blog. Je partage et repartage.

    D'avoir à avancer ces arguments dans un pays où le mot égalité est écrit sur les frontons de toutes les mairies m'exaspère de plus en plus... Prochain contre, je lui envoie le lien à ce blog et qu'il revienne me voir seulement quand il l'aura appris par coeur lol

    RépondreSupprimer
  18. Excellente BD.
    Bon maintenant faut ce préparer pour dimanche histoire de foutre une grosse gerbe aux homophobes parisien ^^

    RépondreSupprimer
  19. Merci beaucoup pour cet article criant de vérité ! La manifestation du 13 janvier m'a vraiment écoeurée, attristée, révoltée. Je ne comprend pas pourquoi des gens manifestent contre des droits. C'est absurde, désolant. Cette montée de l'homophobie m'a vraiment choquée et déstabilisée, alors les Français peuvent encore débiter de telles sornettes à propos du mariage gay ? Mais enfin... C'est quoi le problème ?
    Non vraiment, je ne comprend pas. Cela me dépasse.
    Mon petit frère est homosexuel, il a 14 ans. J'ai peur pour lui, j'ai peur qu'il se fasse lyncher, méprisé à cause de son orientation sexuelle. J'ai peur pour lui qui est déjà d'un naturel sensible, fragile, surtout à une époque de sa vie où ses camardes peuvent être très cruels. Je dis cela avec les larmes aux yeux.
    Pour la première fois de ma vie, j'ai honte de la France. J'ai honte d'être Française. J'ai honte de l'image que nous donnons aux autres pays, pour une histoire d'égalité.

    Cette loi n'impose rien, absolument rien, et elle ne remet rien en question. Mon dieu... J'espère seulement que le gouvernement ne reculera pas face à cela.

    Merci en tout cas pour cet article, nul doute que je vais le partager.

    RépondreSupprimer
  20. Je viens de me recevoir une flèche en plein coeur tellement c'est criant de vérité.

    RépondreSupprimer
  21. moi et mon petit copain on est tout à fait de ton avis !

    RépondreSupprimer
  22. c'est génial et très bien écrit ! Merci de faire partager ça :)

    RépondreSupprimer
  23. Bravo pour ce petit récapitulatif qui dit tout.

    Un petit message optimiste cependant : oui, les grincheux font parler d'eux. C'est la minorité qui crie. Il y en a toujours eu, il y en aura toujours. Mais prenez un peu de recul : la majorité (silencieuse) des Français est aujourd'hui favorable au mariage homo (et bientôt à l'adoption), chose encore impensable il y a quelques années. Pourquoi ? Parce que la société évolue, même si c'est souvent long... Si on prend la question par l'autre bout : on peut aussi se féliciter qu'une chose aussi REPOUSSANTE et TERRIFIANTE que l'homosexualité (c'était quand même encore tabou, contre-nature et interdit par la loi quand je suis né) soit aujourd'hui devenue non seulement "banale" pour la majorité d'entre nous, mais rentrée dans les mœurs au point que le Français moyen, si prompt d'habitude à exposer sa connerie au grand jour, ne voit pas d'inconvénient à ce que les homos se marient et élèvent des enfants. En fait, le Français moyen s'en contrefout et c'est exactement ce qu'on lui demande :-)

    Il faut simplement considérer que des choses qui nous semblent relever du bon sens aujourd'hui (droit de vote des femmes, abolition de l'esclavage) ont été d'abord des réformes qui se sont heurtées au poids de la tradition dans notre histoire. Je ne sais pas si c'est la société qui est en retard ou certains qui sont en avance, mais il faut se rassurer en se disant que les choses finiront par évoluer.

    Quant aux quelques rétrogrades qui gueulent dans la rue ces derniers temps, ils auront bien l'air con quand les prochaines générations les considéreront avec curiosité dans les livres d'histoire.

    Certes, c'est facile de tenir ce genre de discours quand on n'est pas soi-même concerné, quoique moi aussi j'ai envie de vomir quand je lis certains trucs. Mais je voulais juste relativiser un peu : si certains homophobes sortent de leur tanière et ont voix au chapitre ces derniers temps ce n'est que parce qu'ils sentent que leur heure est venue et veulent foutre un maximum de bordel pour enquiquiner le monde, comme ils l'ont toujours fait : ils ne sont bons qu'à ça. La bête immonde crie toujours plus fort avant qu'on ne l'achève...

    RépondreSupprimer
  24. Toujours les mêmes arguments, mais que dire d'autre ? C'est ça qui est désolant entre autres dans cette affaire, c'est ce coté "absurde" de l'ensemble, avec les "anti" qui ont de ces arguments à la con...
    La vidéo postée à la fin en toute honneteté ce jeune n'avait pas l'air franchement aimable lui non plus, mais je le comprend. Le jour de la manif, j'ai eut la mauvaise idée de sortir, et je me suis sentie vraiment, vraiment très mal, j'ai vraiment été choquée en fait ( Au point que j'ai eut besoin de m'épancher sur mon artblog http://resosphere.livejournal.com/92147.html le truc que je fais genre euh, jamais).
    Mais sur cette vidéo, les manifestants qui scandent "il est tous seul" comme des gosses mais putain...

    Enfin bref, merci pour ce post.

    RépondreSupprimer
  25. je suis hétéro. Et j'ai les larmes aux yeux.
    La violence de la dernière vidéo m'a achevé.
    je n'ai rien d'autre à ajouter... à part bien sûr, que c'est un superbe article à faire tourner :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ce que j'aurais a dire de bien sur ce blog à déjà été dit, mais, de toutes façons, voyant votre commentaire, c'est ici que j'ai envie de réagir, car je trouve le jeune homme de cette dernière vidéo admirable, et ne suis pas moins touché par votre réaction le concernant ainsi que par le fait même que vous l'exprimiez ... Je pense que cela valait bien que je m'arrête un instant pour vous écrire ces quelques lignes, juste dans le but de vous dire tout simplement merci, à cette heure ou tant d'autres hétéros bien pensant tels que vous préfèrent encore ne pas se compromettre, et passent sous silence leurs bons sentiments ... (ce dont je ne leur tiens pas rigueur, j'en connais moi même et ne les apprécie pas moins !)

      Amicalement ;)
      Ninou.

      Supprimer
  26. Deux petites remarques :
    Premièrement, s'opposer au mariage homosexuel, c'est de l'homophobie si c'est le fait qu'il soit homosexuel qui pose problème.
    Étant partisan de la suppression du mariage civil pour tout le monde, je dois dire que j'en ai un peu assez de retrouver l'idée que "le mariage pour tous c'est l'égalité, si vous n'êtes pas pour, c'est que vous pensez que l'homosexualité c'est mal/inférieur/etc".

    Malheureusement, je suppose que cette simplification du débat est inévitable, vu que d'une part, les imbéciles du 13 janvier sont beaucoup plus nombreux et mobilisés que les gens comme moi (qui, au maximum, déposeront des commentaires sur des blogs), et d'autre part, un débat politique ne peut visiblement avoir que deux côté dans l'esprit des gens.

    Deuxème remarque : le sexisme, ce n'est pas uniquement affirmer que les deux sexes sont intrinsèquement et radicalement différents.
    Le sexisme, c'est aussi introduire une hiérarchie entre les deux sexes.
    Dire que les hommes et les femmes sont différents, ce n'est pas une affirmation sexiste, en soi.

    Outre les différences génétiques et physiologiques, qui sont les plus évidentes, il semble même qu'il y ait des différences mentales qui ne résultent pas de l'éducation, qu'il y ait un sexe psychologique distinct, et que la personnalité est donc sexuée, ce qui explique pourquoi tout le monde n'est pas bisexuel, et aussi l'existence de la transsexualité.

    Typhon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah si c'est homophobe. La question n'est pas pour ou contre le mariage, c'est pour ou contre l'égalité des droits.
      Vous êtes contre la mariage, parfait, battez-vous pour que des gens puissent le refuser.
      Il y aura plein d'anar à la manif du 27.


      Dire que les blancs et les noirs sont différents n'est pas du racisme en soit. Outre les différences génétiques et physiologiques, qui sont évidentes, il semble qu'il y ait des différences mentales qui ne résultent pas de l'éducation (https://mightyminnow.wordpress.com/2007/10/18/black-people-are-less-intelligent-says-dr-james-watson-nobel-prize-winner-and-dna-pioneer/ ; http://isteve.blogspot.fr/2005/09/bruce-t-lahns-new-brain-genes.html...)
      J'ai la flemme de chercher mais je suppose qu'on peut faire la même chose avec blond et brun...


      Bref tout ça c'est encore et toujours la même histoire, vouloir diviser ce qui est la seule unité pertinente, l'humanité, en dénommant un qui serait moi et un qui serait l'autre.
      Oui peut-être qu'il y a du déterminisme génétique selon ceci ou cela, mais c'est tellement négligeable par rapport à ce qui fait qu'un être humain est différent d'un autre, et même entre deux hommes blancs hétéros, que ca n'a pas de pertinence, et qu'on sait très bien où sa mène, sous vos airs de grands penseurs...
      (Et radicalement différent c'est peut-être pas sexiste en soi, mais c'est de manière certaine très bête).



      Supprimer
    2. "La question n'est pas pour ou contre le mariage, c'est pour ou contre l'égalité des droits."

      La question posée par qui ? Il me semble que la loi qui va être votée porte sur le mariage. Puisque, hélas, c'est la question qui mobilise les français ces temps-ci, c'est bien le moment de prendre parti contre le mariage civil en toute généralité.

      "Dire que les blancs et les noirs sont différents n'est pas du racisme en soit. Outre les différences génétiques et physiologiques, qui sont évidentes,"

      Je ne connais pas d'exemple de différence physiologique qui soit spécifiquement associé à une couleur de peau. La notion même de "blanc" et de "noir" n'est pas scientifique, tant il existe de nuances différentes de couleur de peau.
      A contrario, le sexe est une donnée beaucoup plus binaire. Je n'ignore pas l'existence de cas-limite comme le syndrôme de Klinefelter, mais c'est assez rare et pathologique.
      Par conséquent votre analogie est fausse.

      "vouloir diviser ce qui est la seule unité pertinente, l'humanité"

      Les divisions sont là, nous ne faisons que les constater. Bien sûr, il faut être rigoureux quant à la façon dont on les détermine, et il est toujours possible de se tromper, mais il est illusoire de s'imaginer que l'on peut s'asseoir sur les différences humaines et de penser qu'il ne faut parler que de l'humanité dans son ensemble.
      Un tel modèle ne permet pas de rendre compte de bon nombre d'interactions humaines.

      "on sait très bien où sa mène, sous vos airs de grands penseurs"

      Ceci n'est pas un argument, c'est un procès d'intention.

      Toute la différence entre une attitude rationnelle et scientifique et une attitude religieuse, c'est qu'une attitude rationnelle consiste à tirer les conclusions qui s'imposent logiquement à partir de faits empiriquement établis, même quand elles nous dérangent profondément, tandis qu'une attitude religieuse consiste à partir d'une conclusion préétablie, à sélectionner les faits qui semblent la démontrer, et à supprimer tout embryon de raisonnement qui pourrait remettre en cause le dogme.

      Typhon

      Supprimer
    3. La loi porte sur l'ouverture du mariage aux couples de même sexe, donc c'est la question posée par le projet de loi.
      Etre contre le mariage n'empêche en rien d'être pour que s'il existe il soit ouvert à tous les couples.

      D'autres part le reste de votre argumentation semble donner d'autres explications à votre opposition.


      Malgré votre grande sagesse et votre connaissance très étendue, qui semble suffire à ne pas vous renseigner, il existe bien des différences physiologiques entre blancs et noirs, ne serait-ce que parce que les différences morphologiques sont dûes à des différences physiologiques (expression de protéine pour la couleur de peau). Il y en a d'autres, en termes de marqueurs sériques par exemple.

      Le sexe est une donnée binaire pour vous. On peut définir le sexe de plusieurs façons différentes (marqueurs chromosomiques (et il n'y a pas que XY ou XX, X, XXX, XXYY, XYY, XXY sont tous viables, et certains ne présentent aucune complication particulière), marqueurs hormonaux (il existe un continuum), apparence de l'appareil génital (la aussi il y a un continuum). Et il y a de nombreux cas documentés où tout ne concorde pas à l'idéal-type de la femme, on peut avoir un pénis mais être XX.
      Toute la différence entre une attitude rationnelle et scientifique et une attitude religieuse, c'est qu'une attitude rationnelle consiste à tirer les conclusions qui s'imposent logiquement à partir de faits empiriquement établis, même quand elles nous dérangent profondément, tandis qu'une attitude religieuse consiste à partir d'une conclusion préétablie, à sélectionner les faits qui semblent la démontrer, et à supprimer tout embryon de raisonnement qui pourrait remettre en cause le dogme.

      Dire qu'il faut être capable de comprendre comment la différence homme/femme a été pensée pour rendre compte de la situation présente est évident.
      Cela n'empêche en rien de comprendre qu'elle est surévaluée est surfaite, et qu'elle reste l'instrument principal d'oppression des femmes.
      Je constate aussi une division entre roux et non roux, cheveux crépus ou non crépus, personne de moins d'1m80 et personne de plus d'1m80, mais je reste conscient que tout cela est dérisoire par rapport à la variabilité individuelle.
      Que trouvez-vous comme traits généraux pertinents de l'homme et de la femme ?

      En quoi est-ce un procès d'intention quand je ne vous ai prêté aucune intention ?

      Supprimer
    4. "Etre contre le mariage n'empêche en rien d'être pour que s'il existe il soit ouvert à tous les couples."

      Si. C'est un comme si vous disiez "être contre la vente libre d'arme à feu n'empêche en rien d'être pour que, si les pistolets sont en vente libres, les revolvers le soient aussi".
      Au mieux, on peut faire observer que l'alternative semble incohérente, mais on ne peut pas en même temps réclamer deux choses qui se contredisent mutuellement.

      "Et il y a de nombreux cas documentés où tout ne concorde pas à l'idéal-type de la femme, on peut avoir un pénis mais être XX."

      Et si je vous dis qu'un être humain a normalement deux bras, vous allez m'expliquer que l'existence de manchots et de gens nés avec des bras surnuméraires invalide cette affirmation ?
      On ne peut pas mettre sur le même plan les milliards d'êtres humains qui sont couleur café plus ou moins au lait, et les quelques cas de trisomie sur les chromosomes sexuels ou déséquilibres hormonaux.

      "il existe bien des différences physiologiques entre blancs et noirs, ne serait-ce que parce que les différences morphologiques sont dûes à des différences physiologiques"

      Ça dépend largement de quels blancs et de quels noirs on parle. La région du monde où les êtres humains présentent le plus de diversité génétique, c'est l'Afrique. La couleur de peau n'y est pourtant pas un critère de différenciation, contrairement à la taille, par exemple.

      "Que trouvez-vous comme traits généraux pertinents de l'homme et de la femme ?"

      Vous voulez quand même pas que je vous explique ce que sont les caractères sexuels primaires et secondaires ?

      "Dire qu'il faut être capable de comprendre comment la différence homme/femme a été pensée pour rendre compte de la situation présente est évident.
      Cela n'empêche en rien de comprendre qu'elle est surévaluée est surfaite,
      "

      J'en déduis que vous êtes bisexuel. Ou alors il y a un autre paramètre en jeu.

      "et qu'elle reste l'instrument principal d'oppression des femmes."

      Je ne vois pas en quoi. Vous dites vous-même qu'il y a des tas d'autres différences qui sont admises et qui ne résultent pas sur une oppression.

      Personne ne se met en tête d'opprimer les gauchers, pourtant tout le monde sait qu'ils existent, et personne ne prétendrait que c'est une différence sans importance. Ça peut n'avoir aucune importance tout comme ça peut en avoir beaucoup, en fonction du contexte.

      Typhon

      Supprimer
  27. Merci. Bravo. Courage.
    Très émouvant, j'approuve à 100%...

    RépondreSupprimer
  28. j'en ai marre de répéter ces arguments tout le temps, voila qui résume parfaitement bien la situation, même si j'aurai tendance à rentrer un peu plus dans le lard.

    RépondreSupprimer
  29. pas mal! c'est exactement ce que je répète aux gens de mon entourage, mais une bande dessinée c'est parfait!
    hétéro, musulmane mais pour l'égalité! Si jpeux bouger de ma campagne, je serai là le 27!

    RépondreSupprimer
  30. Article partagé pour ma part.

    De toutes façons, cette loi va passer. Ils vont gueuler encore un peu, et puis ça passera, comme tout le reste. Aucune réforme en France ne peut se faire sans manif contre, c'est presque une particularité culturelle chez nous !

    Mes autres arguments (pour ceux qui veulent!)

    - L'homosexualité existe depuis l'Antiquité. L'humanité existe toujours, tout va bien. Comment peut-on se révolter d'une situation qui existe depuis des milliers d'années ? Comment trouver cela "anormal", "anti-naturel" ? (Faut-il rappeler qu'on ne CHOISIT pas d'être homo, ni hétéro ?)

    - 40 000 enfants aujourd'hui vivent dans des familles homo parentales. S'agit-il de 40 000 futurs terroristes ? 40 000 futurs dépressifs ? Je ne crois pas. Que ceux qui se soucient tant des droits des enfants offrent un cadre légal clair pour ces enfants là. Si leur père/mère biologique décède, ces enfants devront-ils être séparés de leur deuxième père ou mère ? Est-ce ça, préserver l'équilibre d'un enfant ?

    - Un fait divers supplémentaire a refait surface ces derniers jours : un père et une mère ont tué leur fille de 5 ans. Cette petite fille, elle avait un Papa et une Maman. Pour son plus grand malheur. Qu'on arrête de dire que les hétéros sont + qualifiés pour avoir des enfants, c'est faux.

    - Et sinon un tout petit peu HS mais ça m'a tellement fait rire jaune :
    Debré au Grand Journal, interrogé sur les 75% de taxes pour les riches (je rappelle, un impôt de 75% sur les revenus excédant les 1 million d'euros, cad qu'on leur laisse la fiscalité normale en dessous ce seuil, mais qu'au-dessus de ce seuil d'un 1M d'euros, on les taxe davantage). Debré a osé dire que ce n'était pas normal, sur le principe de l'EGALITE imposée par la DECLARATION DES DROITS DE L'HOMME ET DU CITOYEN.
    Vous avez dit bizarre ?!!!

    RépondreSupprimer
  31. Si j'avais ton talent, j'aurais pu écrire cet article ! Merci à toi et bonne continuation ! Respect au jeune homme de la dernière vidéo.

    RépondreSupprimer
  32. Génial d'avoir mis en guests mes amies Frigide & co!

    RépondreSupprimer
  33. Tiens je ne m'étonne pas d'être loooooin d'être la seule à avoir fait un post sur le sujet...

    Perso je suis pas lesbienne mais imaginer que des gens manifestent contre... bin des gens... ça m'a foutue furax. En plus le fait que la plupart des gens contre soient catho n'excuse rien, la preuve l'Espagne par exemple c'est très catho, et pourtant ils se sont bougés pour l'égalité au moins! Bien d'accord avec le coup des arguments poussiereux tiens...

    Promis le 27 je me pointe.

    RépondreSupprimer
  34. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  35. La dernière vidéo m'a laissé un putain de goût amer dans la bouche. Ca démontre bien le niveau de la mentalité de l'adversité.

    Merci pour ce billet, qui n'apprend certainement pas grand chose à ceux qui suivent le débat depuis maintenant plusieurs mois, mais qui a au moins le mérite de tout résumer et mettre sur table une bonne fois pour toutes.

    Je serai bien évidemment là dimanche, tout comme le 16 décembre, à vous saluer, à vous admirer et à crier pour vous.

    Une hétéro qui vous soutient coeur et âme.

    RépondreSupprimer
  36. Evidemment comme tout le monde j'ai envie de te dire que c'est très beaucoup beaucoup génial !

    Et j'ai pouffé de rire avec "le patriarcat c'est swag" :) :) :)


    Bravo bravo !

    RépondreSupprimer
  37. Quelqu'un l'a déjà dit ? Je trouve les dessins super, ils apportent beaucoup au contenu. Bravo !

    RépondreSupprimer
  38. Quand les gens comprendront-ils le mot tolérance? Aux vu des commentaires, ce n est pas pour tout de suite...

    RépondreSupprimer
  39. En fait on peut être contre le mariage et pas homophobe, personellement c'est une institution que je combat et qui, au contraire de tout régler, marginalise encore plus certaines personnes. Oui la Barjot et la Boutin sont homophobes, non, chaque personne ne sautant pas de joie à l'idée de l'intégrationisme des TPG dans la "société" des couples acceptable n'est pas unE homophobe refouléE.

    "Le « mariage pour tous » n’est pas l’égalité des droits

    Pour celles et ceux qui portent la revendication du « mariage pour tous », elle serait un levier pour obtenir d’autres droits pour les homosexuel.les grâce à la reconnaissance générale qui découlerait du mariage. Si toute discrimination homos/hétéros dans l’accès au mariage est illégitime, cette institution reproduit un système inégalitaire et la hiérarchie entre couples et non-couples qui structure la société. Certain.es y trouveront des avantages en se mariant, mais pour les autres, les inégalités et les dominations perdureront.

    Non, le mariage n’est pas l’égalité des droits

    Contrairement à ce qu’on entend dire en ce moment, le mariage n’est pas une preuve d’amour mais une institution patriarcale assurant la mainmise des hommes sur les femmes et l’exploitation de leur travail domestique, ainsi que l’appropriation des enfants. Cette institution a évolué grâce aux luttes féministes mais continue de consacrer un modèle de couple hétérosexuel exclusif comme seule matrice possible de la famille.

    Revendiquer le « mariage pour tous », c’est renforcer l’hégémonie d’un modèle enfermant d’accomplissement personnel : la quête du prince charmant, les canons de beauté de la princesse, l’exclusivité de la vie à deux, etc., hégémonie qui cause beaucoup de malheur et de frustration, qui pèsent aussi sur les enfants.

    La famille est aujourd’hui le lieu principal des violences masculines contre les femmes et les enfants, et notamment des viols, contrairement aux idées reçues.
    Le mariage consacre l’inégalité fiscale entre les couples mariés et les célibataires ou les couples non mariés. Au nom de quoi les personnes mariées ont-elles droit à un dégrèvement d’impôts, même en l’absence d’enfants ? Revendiquer le mariage, c’est revendiquer l’accès à un privilège.

    Le mariage assure aussi l’héritage. Si le souci d’assurer au/à la conjoint.e veuf/ve de pouvoir rester dans l’appartement du/de la défunt.e et de bénéficier d’une pension quand ses propres revenus sont faibles est légitime, ce n’est pas le cas de toutes les autres situations où il s’agit de transmettre un patrimoine plus ou moins important (au/à la conjoint.e et aux enfants), alors que l’héritage est une des bases de la reproduction des inégalités sociales.

    Le mariage crée une inégalité entre couples mariés et non mariés quant à la filiation : seuls les couples mariés pourront avoir accès à l’adoption, sans parler de la PMA si elle est ouverte aux lesbiennes un jour.

    Surtout le mariage consacre l’inégalité matérielle et symbolique entre couple exclusif et toutes les autres formes de relations amoureuses, sexuelles et de famille. Qu’en est-il des familles avec plus de deux parents ? Et des personnes qui arrivent ultérieurement dans la vie de l’enfant et tissent d’autres types de liens parentaux ?

    Cette revendication du « mariage pour tous » vient légitimer ces inégalités et renforcer le primat de la famille dans un contexte de crise économique et de démantèlement des services publics qui entraîne le repli sur elle comme dernier rempart à la vulnérabilité individuelle."
    "Des transpédégouines féministes" sur facebook.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah le militantisme radical, je suis bien trop vieux pour cela.
      (la famille comme lieu de violence, ok, mais ca depend assez peu du statut de marié ou pas, on peut très bien être abusé par son oncle, alors qu'on ne peut pas l'épouser)
      (les dégrèvements d'impôts c'est pour quand on a des gosses, hein, pas juste pour le fait de se marier)

      L'ouverture du mariage c'est
      1- l'égalité des droits, simplement. L'égalité symbolique de l'homosexualité et de l'hétérosexualité, plutôt une victoire contre l'hétéropatriarcat. Plutôt une bonne base pour combattre l'hétérosexisme. Et le changement des relations de pouvoirs en n'ayant pas la folle prétention de pouvoir changer le système de l'extérieur

      2- le fait qu'on a pas envie de dire aux gens comment ils doivent vivre. Si des couples homos ont envie de se marier, d'adopter deux gamins, d'acheter un pavillon en banlieue, d'acheter un labrador et de faire une collection de nains de jardins, et que ca les rend heureux, vraiment heureux, vous êtes qui pour leur dire que ca ne va pas ? Les mêmes que ceux qui pensent que les "homophiles" devraient tempérer leur pulsion et vivrent en hétérosexuels parce que ca serait mieux ?
      L'avant-garde éclairée, c'est un peu dépassé...

      3- c'est pour ca que beaucoup d'associations lgbt et de personnes qui sont favorables au mariage pour tous se battent aussi pour d'autres choses, comme le statut de coparent
      Et que d'autre associations / partis politiques se battent pour l'abolition du mariage, une modification profonde de l'héritage...


      Bref, la panacée n'existe pas, ce projet de loi n'est pas la fin du combat, mais vous êtes, imho, à côté de la plaque

      Supprimer
  40. Une petite chanson sur le sujet : http://www.youtube.com/watch?v=NLZfMm0A-3U

    RépondreSupprimer
  41. Tout est dit... et magnifiquement dit ! BRAVO !!!

    le seul problème, c'est qeu ces arguments, on les répète sans cesse, jour après jour, débat après débat, émission télévisée après émission télévisée... et les opposants font semblant de ne pas les entendre... moi j'en ai marre de courber l'échine, de faire le dos rond, de vouloir débattre idée contre idée... puisque les opposants sont incapables d'entendre la vérité et l'évidence... puisqu'ils sont incapables d'admettre et d'assumer leur homophobie... eh ben qu'ils aillent toutes et tous se faire foutre !

    cette loi passera, qu'ils le veuillent ou non ! et toutes ces connasses et tout ces connards (barjot, bongibault, derville, vingt-trois, luca, dopé, wauquiez, boutin)... ils trouveront d'autres sujets, d'autres os à ronger, d'autres cibles à attaquer... parce qu'ils auront eu leur moment de gloire... et comme d'habitude ils retourneront leur veste aussi vite que possible...

    bref, tenir bon, ne rien lâcher, prendre les droits qui nous sont dus, et vovre la vie que nous méritons... ni plus ni moins !

    RépondreSupprimer
  42. Hola j'ai lu 4 phrases j'ai deja décroché ! S'opposer au mariage pour tous c'est etre homophobe ? FAUX ! Le mariage pour tous n'est qu'une hypocrisie ! la seule différence avec le PACS ( hors droit d'adoption ) c'est le terme "mariage" et ça je pense que tout le monde sera d'accord que pour un terme on s'en balance ...
    Après vient la réelle question de ce "mariage" pour tous ( loi qui encore une fois concerne un milliard fois moins le mariage que l'adoption ) et cette question est la question qui fâche et que personne ne veut évoquer !
    D'un coté les cathos qui sans aucunes preuves disent que c'est mal d'adopter en tant que couple homo , de l'autre les socialos qui veulent tenir une promesse de campagne et de l'autre l'ump qui ne pense qu'a gener son eternel adversaire ... Mais qui se soucie réellement de l'enfant dans tout ce tas d'hypocrites ? Personne.
    Je ne suis pas opposé a ce projet de loi, j'ai le sentiment que c'est une avancée positive pour notre société d'autant que cela se passe bien chez nos amis canadiens. Mais faire passer une loi qui touche les enfants pour les magouilles éléctorales de certains ou la refuser pour les "bonnes moeurs" d'autres... encore une fois tout le monde bave sa merde sauf les spécialistes du dévelopement psychologique de l'enfant auquel personne ne demande leur avis...
    Alors OUI au droit des homosexuels mais non non et NON au mouvement hypocrites et loin de la réalité de l'enfant et des VRAIS couples homosexuels que l'on voit aujourd'hui.
    Si l'adoption au couples gays doit passer ( et ce n'est ni a moi ni a vous d'en juger mais au pédiatres ) ce n'est pas pour des raisons politique et éléctoralistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hola j'ai lu 4 phrases j'ai déjà décroché ! Dire que la seule différence avec le PACS c'est le terme "mariage" ? FAUX. Dire que tout le monde sera d'accord que pour un terme on s'en balance ? FAUX !

      Supprimer
    2. Justement, si on s'en balance d'un terme, c'est quoi le putain de problème pour accorder le MARIAGE ? On va pas séparer la population en deux, on va pas marginaliser les homosexuels en leur donnant un autre contrat juste parce qu'ils le sont ! Si tu veux les mettre à part, c'est que t'as un problème avec les homosexuels, dont c'est une démarche homophobe. Tu vois le truc ? ;-)

      Ensuite, pour la question des enfants, tu devrais terminer de lire la BD hein :-D Et regarder la vidéo fournit avec.

      Supprimer
    3. Sérieux ? C'est aux pédiatres de juger ? Entre deux rhumes et une angine, ils sont capables de mettre à profit leurs études de médecine pour trancher des débats de société ? La classe... Et au fait, le PACS n'a rien à voir avec le mariage, ça ne donne pas du tout accès aux même droits... mais alors pas du tout.

      Supprimer
    4. - Il y a de profondes différences en termes de droit entre le PACS et le mariage. Ce n'est pas qu'uen question de termes.

      - Le bonheur de l'enfant n'entre fort heureusement pas en compte dans le fait d'avoir le droit de fonder une famille. Sinon, on interdirait aux pauvres, aux handicapés, aux malades et aux alcooliques, toutes des catégories de personnes dont les enfants sont statistiquement plus malheureux que les autres, d'en avoir. Le droit à fonder une famille est un droit fondamental dont sont exclus les homosexuels pour des raisons purement idéologiques, c'est donc pour des raisons idéologiques que cette discrimination devra être supprimée. Les pédiatres et autres spécialistes de l'enfance n'ont rien à dire dans ce débat.
      - Opposer le droit à fonder une famille et les droits des enfants est complètement stupide. Le droit des enfants est un corpus qui donne à l'Etat le devoir de protéger les enfants et d'assurer leurs développement quel que soit leurs parents (qui sont effectivement responsables de l'enfant, mais que l'Etat s'engage à aider pour qu'il soit en mesure d'assurer cette responsabilité). Il ne confie pas le moyen à l'Etat de limiter le droit à fonder une famille, droit inscrit dans la convention européenne des Droits humains.

      Supprimer
  43. Voila qui est à la fois plaisant à lire car ecrit dansl humour et en même temps bien trop réaliste à mon gout. Oui j'aime les filles en etant une fille, mais je penserais la même chose si j'etait hétéro, car ici on touche, à mon gout, a l'egalité.
    et c 'est inadmissible d'avoir autant de anti manif! Nous sommes en France, pays de "liberté, egalité, fraternité" et ici, aucun de ces mots ne sont respectés.

    Merci en tout cas pour cette page, ainsi que ces vidéos.

    RépondreSupprimer
  44. Merci, juste merci.
    (et moi aussi je t'aime .0.)

    RépondreSupprimer
  45. A propos de la PMA , on veut croiser deux plans de tomates c'est limite si on va pas en prison pour OGM et sorcellerie et on passe pour des monstres dans l'opinion publique , mais on crée une enfant a partir de deux gamètes du meme sexe c'est bien normal , faut pas discriminer ... ou va la logique dans ce pays ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux gamètes du même sexe ? HAHAHA. Sérieusement, vous croyez ça ? Le don de sperme, non, jamais ? Faudrait penser à revoir ses cours de cinquième...

      Supprimer
    2. mon ip : n'importe quoi... "où va la logique dans ce pays", je ne sais pas mais elle n'est pas encore passée par chez toi.

      Supprimer
    3. Hé bhé... J'en ai lu des conneries dans ma vie, mais là, chapeau.
      (Au passage, tu pense quoi du fait de prendre le rein d'un mort pour le mettre dans un vivant ? Est-ce naturel ? et si ça ne l'est pas, doit ont interdire cette pratique ?)

      Supprimer
  46. "Personne ne va nier l'origine biologique des enfants, ca serait absurde"

    Par contre ça te dérange pas d'affirmer qu'un homme et une femme ne sont pas radicalement différents...

    >.<

    Alors au risque d'étonner certains d'entres vous, sachez que, biologiquement, un homme et une femme diffèrent radicalement.
    je sais que "cette précision ne va pas plaire à tout le monde", mais sachez que cette différence a d'ailleurs énormément de conséquences, et, même au niveau psychologique.
    Et NON, ce n'est pas du sexisme, c'est de la biologie et de la science.

    Tu confonds ici égalité (en droits) et identité.

    Oui, un homme et une femme doivent être égaux en droits (et en devoirs surtout).

    Oui, un homme et une femme, c'est différent. Et oui, cette différence doit être prise en compte.
    --> Petit exemple pour enfoncer le clou sur celle là : les jeux olympiques ne font pas concourir les hommes contre les femmes, et c'est normal, ce serait nier la différence (comme tu le fais).

    Reconnaître la différence n'est pas du sexisme. C'est même le pas le plus nécessaire pour vaincre le sexisme.

    Quant aux familles monoparentales, "cette précision ne va pas plaire à tout le monde", mais si tu te renseignes un peu tu verras que (quand on a le choix), il est hautement préférable d'avoir deux parents.

    "Dites nous, ... pourquoi nous devons être malheureux? Dites nous en quoi nous sommes anormaux."
    Je cite parce que, ça vaut son pesant de cacahuètes.
    Si je te réponds "Dis moi, à moi qui suis orphelin, pourquoi je dois être malheureux? Pourquoi suis je anormal?"
    Au cas ou ce ne serait pas assez parlant je précise :
    D'abord il ne s'agit pas de "devoir être malheureux", l'utilisation du verbe devoir est minable car purement rhétorique.
    Ensuite les arguments de la normalité sont stupides, d'un bord comme de l'autre. Il ne s'agit pas de normalité, jamais. Il s'agit de savoir ce qui est acceptable.
    Un enfant qui grandi avec 2 parents a plus de cartes en main pour être heureux, épanoui, équilibré etc... qu'un enfant élevé par un seul de ses parents,
    qui lui même a plus de cartes qu'un orphelin.


    "Dire qu'un enfant a obligatoirement besoin d'avoir un père et une mère démontre d'une grande ignorance et un sexisme latent"
    Je te laisse le bénéfice du doute : effectivement, pour survivre, il n'en a pas besoin, il n'a d'ailleurs même pas besoin de parents si il a un orphelinat.
    En revanche, si tu évoquais ici un but un peu plus élevée que la simple survie, je te trouve bien affirmatif, tu peux donner des références?

    Quand au sexisme latent, je te renvoie au début de mon post.

    "Un enfant n'a pas besoin d'avoir un papa et une maman, il a besoin d'avoir de l'amour, de l'éducation et de l'attention autour de lui."
    La tu patauges carrément dans la niaiserie.

    J'aurais bien encore une ou deux choses à dire, comme ton introduction à la rhétorique excellente et au fond plus que douteux.

    Mais le dessin est de qualité et ça vole un cran plus haut que les interviews sur TF1, alors je te fais grâce des autres critiques.

    Je suis plutôt favorable au mariage homosexuel, mais en ce qui concerne l'adoption, il est légitime que la société s'interroge sur les différences et conséquences qui sont liées.
    Et pour l'instant force est de constater qu'aucune étude rigoureuse convenable n'a été menée.
    Si aujourd'hui vous êtes chargés de choisir une famille pour un orphelin, toutes choses égales par ailleurs, vous choisirez je l'espère le couple contre la femme seule. Et vous aurez raison.
    Qu'en est il des couples homosexuels? Il serait bon d'avoir sous la main autre chose que des bons sentiments pour conclure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement qu'il y a des gens pour réorienter nos esprits retords et perverses quand ils s'abandonnent dans un discours biaisé... Et encore, il est sympa le type, il nous fait grâce des autres critiques qu'il avait !!! Comme un prince !!! Ouf !!! Quand la
      condescendance confine à la méchanceté...

      Supprimer
    2. Voici peut-etre un argument que Silver aurait pu decortiquer : "je suis plutôt favorable au mariage homosexuel, mais en ce qui concerne l'adoption, il est légitime que la société s'interroge sur les différences et conséquences qui sont liées. ".
      Il semble sense n'est-ce pas ? Droits de l'enfant, toussa.

      Dans la vie reelle il y a des homos qui adoptent un enfant en celibataire (puisqu'en couple homo ce n'est pas autorise) mais l'elevent en couple (homo donc). Ce n'est pas interdit par la loi.
      Dans la vie reelle il y a aussi des couples heteros qui ont un enfant et puis qui un jour se separent. L'un se remet en couple hetero et se remarie, l'autre se remet en couple homo.
      Ces situations existent, le parlement n'essaie pas de fabriquer une societe experimentale.
      Le couple d'adoptants devrait-il avoir le droit a une situation reguliere protegeant les droits de chacun ? Le couple recompose homo devrait-il avoir les memes droits que le couple recompose hetero ? Cela me semble logique, oui.

      Supprimer
    3. Juste pour précision... Ce n'est pas en interdisant l'adoption pour les couples homosexuels, que les couples homosexuels ne vont pas avoir d'enfants ...
      Il y aura juste un cadre légal en place qui permettra de rendre tout cela officiel et plus juste pour l'enfant et les parents.
      Enfin je dis ça, je dis rien...

      Supprimer
    4. Non, il n'est pas légitime que cette question soit posée. Car le droit à fodner une famille est un droit fondamental posé dans la convention européenne des Droits de l'Homme.

      Si cette question était légitime, on interdirait aux pauvres, aux handicapés ou aux alcooliques d'avoir des enfants, qui sont statistiquement plus malheureux que les autres. Fort heureusement, cela n'est pas le cas. L'interdiction de l'adoption par les homos est purement idéologique et n'a aucun rapport avec le droit de l'enfant (qui ne pose aucune condition sur les personnes qui ont le droit à fonder une famille, renforçant en ce sens le droit à chacun d'en fonder une).

      Quand à la différence radicale entre une femme et un homme, il existe de nombreux courants psycho-sociologiques qui défendent l'idée que les différences morphologiques indéniables entre l'homme et la femme ont un impact très minime sur les différence énorme que l'ont constate entre les genres et les rôles qui sont attribués à ceux-ci, différences construites par l'éducation.

      Supprimer
    5. C'est marrant que la société ne s'interroge pas sur le fait que indéniablement, selon toutes les études, le premier déterminant pour le devenir d'un enfant, c'est le fait que les parents soient riches et diplômés.

      Mais la société ne réfléchit pas à un moyen d'empêcher les pauvres et les sans diplômes d'adopter. Mais les homosexuels si.
      C'est sûrement pour une très bonne raison qui n'a rien à voir avec de l'homophobie.

      Supprimer
    6. Enfin un post censé. Merci j'ai eu peur, mais ça valait le coup d'attendre plus de la moitié des posts.

      Je suis pour le mariage pour tous, mais aussi pour une interrogation sérieuse en ce qui concerne l'adoption, et totalement opposé à la PMA, à la GPA, et à toutes ces manipulations scientifiques. Mais enfin vous me direz que je suis aussi contre l'adoption par une personne seule.

      Et puis je trouve vraiment dommage de stigmatiser les anti, en les traitant d'incultes :"si vous êtes trop fiers pour vous remettre en question et vous documenter", et de rétrograde: "ils sont un peu poussiéreux, ils datent du moyen age". Ca n'apporte vraiment rien au débat, et ça discrédite l'argumentation.

      Supprimer
  47. Pas trop mal !
    Même si je relève beaucoup de diabolisation : " on doit être pour sinon t'es un méchant homophobe raciste fachiste et antisémite (car c'est le pire) ! " ... Je me demande si cela vas faire comme en Allemagne à la fin avec des manif pour le droit a la zoophilie ( http://www.youtube.com/watch?v=J5jOMjcIeGc ), bref wait and see j’attends avec impatiente les 5 millions de chômeurs avec le mariage entre frères et sœurs , je troll à peine ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous parlez de diabolisation ...
      Mais grand Dieu relisez-vous, qu'êtes vous en train de faire là à votre avis ?
      On vous parle de droits, d'égalité, de sentiments aussi, et que rétorquer vous ? Inceste et zoophilie !!
      Et de toutes façons, oui, quelqu'un qui refuse aux autres les droits dont il ne voudrait pas qu'on le prive lui même me semble faire partie des méchants, oui ! Et si ce n'est pas de la méchanceté, c'est en tous cas malhonnête !

      Ninou.

      Supprimer
  48. J'aime bien les dessins et ce genre d'humour c'est plutôt sympa !
    Mais c'est un peu facile de ressortir des arguments tout faits, sans avoir pris le temps de chercher à comprendre les opinions de ceux qui manifestaient le 13 janvier...
    Et c'est aussi vachement réducteur de les faire tous passer pour des imbéciles, et des homophobes ! C'est évidement faux !

    Mais bon, j'imagine que ca permet d'éviter un vrai débat ?! Merde comment ca s'appelle déjà les régimes où on évite les débats et où on instaure une pensée unique imposée à tous (sur le mode de définitions telles que "l'homophobie c'est considérer que le modèle hétérosexuel est supérieur ou plus normal") ? Ah oui, je crois bien que c'est du totalitarisme :p
    Bref, perso, je suis pas contre une union entre couples de même sexe, comme au Portugal, ou en Espagne, mais cela ne veut pas dire que cette union doit être le mariage. D'ailleurs nous sommes le premier pays d'Europe a opter pour cette solution, les autres ayant opté pour une union civile...
    Mais je pense en fait que la vraie question de ce texte c'est l'adoption, et là n'importe quelle personne qui comprend que "c'est une évolution majeure de la société" comme le dit Mme Taubira, comprend aussi qu'un texte d'une ampleur aussi importante puisse faire l'objet d'un réel débat centré sur "les droits de l'enfant", et pas "le droit à l'enfant" (pour reprendre un slogan facile ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dis d'étranges choses. D'abord, en Europe, nous sommes à la traine, et on parle bien de mariage ailleurs.

      Deuxièmement, encore une fois je ris. Tu te plains parce que les méchants totalitaires t'accusent d'être homophobe... et à côté de ça, accorder le même mariage que les hétéros aux homosexuels, visiblement ça te pose problème. "Une union entre eux, moi j'ai rien contre, mais pas le mariage, merde, déconnez pas !"
      Je pouffe.

      Supprimer
    2. Avec le totalitarisme, on est pas loin du point Godwin, encore un effort !!!

      Supprimer
    3. 1. Que ce soit en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne ou au Portugal, il n'y a aucune différence entre le mariage entre personne du même sexe et de sexe différent. Donc ton argument est faux (http://www.belgium.be/fr/famille/couple/mariage/mariage_homosexuel/ par exemple)
      2. Le droit à l'enfant (le droit de fonder une famille) est un droit fondamental inscrit dans la COnvention européenne des droits de l'Homme dont sont exclus pour des raisons idéologiques les homosexuels. Les droits de l'enfant sont avant tout des obligations de l'Etat à assurer le développement de l'enfant quel que soit ses parents. Le droit de l'enfant ne confie pas à l'état la possibilité de limiter le droit à fonder une famille (et donc l'état ne peut pas décider, dans l'intérêt supérieur de l'enfant, que les pauvres ne peuvent pas fonder une famille, ce qui serait pourtant tout à fait justifiables "scientifiquement"). Il n'y a donc pas de débat à avoir là-dessus, aucune source de droit ne vient pour soutenir la thèse que l'état doit maintenir cette discrimination.
      - Oui, tu es homophobes (http://blog.iamyannlebout.be/si-vous-etes-homophobes/)

      Supprimer
    4. Vous savez que ce n'est pas parce que vous ne pensez pas que vous êtes homophobe que vous ne l'êtes pas, hein ?

      Supprimer
    5. Il vous dit qu'il a vomi le jour de votre manif, plein de monde va super mal à cause de vous, vous pourriez, quel que soit votre avis, avoir la décence de vous abstenir ici.

      Supprimer
    6. Je crois pas que ce soit une question de décence, si on décide d'en parler sur son blog, il faut être prêt à recevoir des réponses, non?

      Supprimer
    7. Moi je note aussi que c'est vrai qu'il n'y a pas de différence par exemple en Espagne entre le mariage de deux hétérosexeuels ou homosexuels, mais là bas, le mariage n'a pas la même signification, puisque par exemple le mariage religieux est reconnus civilement ! C'est vrai qu'en France on est en train de créer une première. Ce n'est ni un mal ni un bien, il faut juste le savoir !

      Supprimer
  49. Ohh Silver toi je t'aime.
    Enfin quelqu'un de censé.

    RépondreSupprimer
  50. Sympa ...ça résume bien je trouve.

    RépondreSupprimer
  51. Je viens de te découvrir via Twitter et je viens de lire tout ce que tu as écris/dessiné et je suis entièrement d'accord avec toi.

    Je suis hétéro, mais je vous soutiens tous profondément car vous avez autant le droit que nous de vous marier, avoir des enfants et tout ce qui a été dit plus haut.

    Le problème aujourd'hui c'est que les médias font un tel bruit sur tout cela, quand je vois toute l'attention qu'à eu la manif' contre le mariage pour tous alors que la manif' Pour le mariage pour tous à presque été oublié... je ne trouve pas cela normal.

    On est "censé" être en démocratie et pourtant... je ne la voit pas aujourd'hui... On ne laisse pas les gens s'exprimer... Et c'est bien dommage.

    Je voulais également rajouter qu'il n'y a aucune honte à aimer une personne du même sexe que soit.

    RépondreSupprimer
  52. Hey Silver, bravo. Je fais tourner. Certains de tes lecteurs m'ont un peu foutu les boules... j'ai un légèrement trollé, pardon.

    RépondreSupprimer
  53. Superbe article mon ami.
    C'est la grande classe sur le fond comme sur la forme.
    Un grand bravo. :)

    RépondreSupprimer
  54. Je ne comprends même pas que ce débat puisse exister. Les couples homos veulent se marier, en quoi des hétéros s'en mêlent? ils ne sont pas concernés par leur mariage! à ce moment-là, interdisons le mariages aux couples qui ne veulent pas d'enfants, et rendons illégal le divorce! Incroyable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bien résumé je trouve! Malheureusement je suis sûre que certains trouveront toujours une réponse à te dire..

      Supprimer
  55. Très bel article...

    Ce que je trouve le plus aberrant, c'est le fait que des gens manifestent pour que d'autres personnes n'aient pas les memes droits. Donc qu'ils n'existent pas en tant que citoyens, qu'individus.
    On est en train de définir les droits d'une personne suivant sa sexualité.
    Ok donc les filles qui pratiquent la sodomie peuvent voter, les mecs qui n'aiment pas les fellations ne peuvent pas avoir des papiers d'identités, et les filles qui veulent toujours etre dessus, par contre, n'ont pas le droit d'avoir d'enfant, c'est logique voyons !

    RépondreSupprimer
  56. je suis contre le mariage homo et je viens donc d'apprendre que je suis homophobe. C'est dur mais j'apprendrai à vivre avec ça enfin de compte.
    A force de jouer la carte de "tu es très vilain car à notre époque c'est mal d'être intolérant" ça finit pas tomber dans le vide.
    La pire phrase c'est je crois: "la pédagogie passe par la répétition...."de Yasmine... M'apprendre à penser comme tu es en train de vouloir le faire est un signe de supériorité... alors que tes arguments ont été entendu des centaines de fois et je n'y vois pas un grand signe d'intelligence. Je trouve aussi saoulant de jouer les martyres face aux bien-pensant.A notre époque, les bien-passant sont ceux qui sont pour et je peux t'assurer qu'il faut avoir du courage pour dire qu'on est contre le mariage homo.... Parce qu'en général on se fait lyncher par les intellectuels soit disant éclairés.

    Je ne te reproche pas de défendre bec et ongles quelque chose qui te tient à coeur, je te reproche de croire que tu détiens la science infuse. Et de prendre des exemples qui ne sont pas comparables comme le droit des femmes. Je dois t'avouer que je n'ai pas tout lu car j'ai un sentiment de déjà entendu de déjà vu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, mais malheureusement, l'adage "cent fois sur le métier remettez votre ouvrage" est toujours d'actualité si on veut se faire entendre ! Ce fut d'ailleurs le cas pour le droit de vote concernant la gent féminine, qu'on le veuille ou non ! Alors, ce principe n'est peut-être pas un signe de grande intelligence, mais c'est en tous cas, je le pense, un signe de logique incontestable !
      Bon, maintenant, chacun voit midi à sa porte hein, hè, même si tout le monde ne semble pas avoir la même heure à sa montre !!

      Sur ce, le bonjour monsieur l'anonyme ...

      Ninou.

      PS : Yasmine n'a peut-être pas la science infuse, mais vous, pensez-vous l'avoir ? Car à vous lire on dirait que oui ! C'est pas beau de jetter la pierre ...

      Supprimer
    2. Ce blog verse dans l'insulte et la condescendance. On ne s'en rend pas bien compte mais à ce jour "t'es homophobe toute façon" est probablement une des pires insultes possibles, et surtout un merveilleux moyen pour clore un débat. D'où l'utilisation frénétique de ce mot. Je suis sidéré de constater ici que le moindre commentaire un peu dissonant se voit taxé d'homophobie de condescendance à son tour, alors qu'on nage dans la supériorité progressiste libéral-libertaire, contre l'obscurantisme réactionnaire moyen-âgeuse. Le débat est bien plus facile pour les partisans de la majorité (étant entendu les pro-mariage pour tous) car la terminologie mise à disposition place d'office l'opposant en situation d'infériorité dialectique. C'est la dictature du progressisme bien-pensant, des concepts de la gauche sociétale qui a abandonné la véritable question sociale, des fameux droits de l'homme qu'on brandit comme un étendard, tantôt quand ça nous arrange comme dans ce débat, tantôt pour mener des guerres de néo-inquisition au moyen-orient... C'est bien trop facile de prétendre donner un combat progressiste et révolutionnaire quand on sait pertinemment qu'on a le nombre et le beau discours avec soi, qu'on est majoritaire en somme. Les progressistes libéro-libertaire ne voient d'ailleurs même pas de débat ici, c'est évident, étant donné que dans leur inconscient collectif, ils dictent ce qu'est le bien et le mal, ils prêchent la parole supérieure, ils illuminent le monde de leur morale supérieure. On n'a même plus le droit ni les moyens de débattre face à ça.

      Oui nous sommes une espèce sexuée et différenciée, ça n'est pas nouveau, et prétendre le contraire, c'est nier la différence et l'inégalité de fait qui existe entre les individus, c'est aussi tendre vers une uniformisation de la société allant de pair avec la pensée unique, donc politiquement et économiquement très viable pour ceux qui nous gouvernent. Il suffit d'aller vérifier l'influence du lobby gay (féminisation de l'homme) et du lobby féministe (masculinisation de la femme) pour comprendre que si on laisse une place aussi importante et grandissante à ces groupes communautaires dans le débat public, c'est probablement que ceux qui nous gouvernent y voient de très grands intérêts sur les plans économiques, politiques et civilisationnels. Et croyez moi, si c'est dans leur intérêt ça n'est surement pas dans celui du peuple... Autre exemple trivial en apparence qui vient valider les intérêts économiques de cette uniformisation de la société : vous avez sûrement entendu parler de cette grande révolution progressiste à Noël, les catalogues de jouets asexués ? Vous saisissez où je veux en venir ? Beaucoup plus facile de cibler une demande parfaitement homogène, uniforme et lobotomisée...

      Encore un peu de terminologie, ce n'est pas un hasard si on parle désormais de "mariage pour tous", on voit déjà arriver de loin les dérives et les délires libertaires progressistes que cela annonce : polygamie, zoophilie, inceste, recours aux mères porteuses, mariage pédophile... là sur le coup vous vous dites "Non jamais on n'acceptera le mariage pédophile !" mais que disions nous déjà du mariage homosexuel il y a 20 ou 30 ans ? Par l'inversion de toute morale on fonce droit vers le déclin de la civilisation. L'Histoire nous l'a pourtant prouvé plusieurs fois... (Rome, Athènes...)

      Supprimer
    3. suite

      Il faut savoir que le PACS (homo et hétéro) concerne actuellement 9000 individus par an en France, soit 0,0001% de la population. Le mariage homosexuel, plus avantageux en certains points administratifs, devrait légitimement concerner quelques individus de plus... allez, même si par miracle cela venait à concerner 0,1% de la population... Mais pourquoi bon dieu en faire un tel foin ?! Je parle surtout du point de vue du gouvernement ! Pourquoi le gouvernement tient-il tellement à imposer ça (sans soumettre le projet à référendum de peur de lui voir perdre toute légitimité) au lieu d'éteindre le feu du conflit social que cela engendre quand on voit les problèmes autrement plus graves qui nous guettent par ailleurs ? Surement pour faire diversion. On nous répond dans le débat public qu'en mandatant Mr Hollande les Français ont validé sa volonté déjà annoncée de vouloir instaurer le mariage homosexuels. Mais peut être que les Français se sont illusionnés du fait que le vote Hollande règlerait des problèmes sociaux, au lieu de verser dans le sociétal de la gauche bourgeoise de salons. Car c'est clairement ce qui se passe aujourd'hui. La volonté de ce projet de loi n'émane même pas de la communauté homosexuelle qui, pour une majeure partie ne se soucie même pas du sujet car sociologiquement, les couples homosexuels entendus au sens de couples durables (projets d'avenir, famille etc...) sont extrêmement rares et marginaux. Une majorité des homosexuels ne vivent même pas en ménage. On est donc encore une fois dans la loi imposé par une minorité, sous couvert de principes "démocratiques" de protection des minorités face aux majorités. Entendez par là dictature des minorités. Les 1% gouvernent les 99%, sur cette idée je pense être inattaquable n'est-ce pas ?

      Plus fort encore, le faux argument de l'adoption qui, outre le débat sur l'enfant, son développement psychologique et social, dont on entend toujours planer l'argument "oui mais il y a des enfants malheureux chez les couples hétéros" oui certes c'est vrai, 5 ou 10% des enfants (je ne connais pas du tout les chiffres) souffrent dans des familles traditionnelles père-mère. Solution logique ? On va réparer ça en instaurant le couple parent homosexuel ? C'est ça que l'on sous-entend ? Oui les problèmes de violence, maltraitance, abus incestueux sur les enfants sont graves et ils existent, mais je ne vois pas la connexion logique avec la famille homoparentale. Réponse : C'est un tout autre débat, il n'y aura probablement pas moins d'enfants maltraités parmi les familles homoparentales, il n'y a aucune raison d'ailleurs. J'entends aussi "il vaut mieux un enfant adopté par un couple homo qu'un orphelin" ce à quoi je réponds : l'adoption est une illusion, un mythe, il est virtuellement impossible d'adopter un enfant de nos jours, pour un couple traditionnel comme pour un couple homoparental ! Le délai d'attente par voies légales et gratuites est de 7 à 10 ans ! La raison ? Le service de l'adoption tend de plus en plus à devenir payant, réservé au plus offrant, donc au plus riche, ou bien à celui qui à les meilleurs contacts, dans tous les cas, l'adoption est aux mains des hautes sphères de la société. La preuve, en Belgique depuis que l'adoption des familles homoparentales est permise, seulement 5 enfants ont été adoptés par des couples homosexuels. 5 enfants, je n'ai pas oublié de 0 !

      Supprimer
    4. Ne vous inquiétez pas pour votre homophobie, beaucoup de personnes vivent très bien leur racisme !
      Et beaucoup de racistes vivent très bien en pensant qu'elles ne le sont pas.

      Mais vous, vous c'est différent. Parce que vous, vous avez raison.

      Supprimer
    5. Heu, en Belgique depuis que l'adoption des familles homoparentales est permise, seulement 5 enfants ont été adoptés par des couples homosexuels !?
      Certes, je ne me suis pas renseigné sur ce fait et vous laisse donc le bénéfice du doute, mais vous oubliez peut-être là tout ceux conçu pas des couples homo, ainsi que ceux vivant au sein de familles recomposées sur le mode homo également, et là, au-delà du seul concept d'adoption, votre chiffre n'est du coup plus du tout exact concernant le nombre d'enfants au sein de ses familles !

      Pour info, le 1er couple de mamans Belges que j'ai connu (car justement je suis belge) remonte plus ou moins à 1985, et le 1er couple de papas Belges plus ou moins à 1987, et non seulement je pense que discrètement ils n'étaient pas les 1er ni les seuls, mais qu'entre temps il y en a eu bon nombre !
      Et leurs enfants, qui n'en sont plus à l'heure actuelle vu qu'ils approchent de la trentaine, vont très bien et semble très équilibrés et épanouis, si besoin est de vous rassurer !

      Ninou.

      Supprimer
    6. Mon frère s'est suicidé aujourd'hui.
      Etant contre le mariage pour tous, il a osé le dire dans son lycée. Tout le monde, au nom de la bienséance, est tombé sur son dos en le traitant d'homophobe. Lui qui se posait simplement la question n'a pas supporté de voir toute sa classe le regarder avec tant de haine, avec tant de dégout.
      Les injustices et les drames ne sont pas unilatérales. Que tout le monde fasse attention à ce qui est dit.

      Supprimer
  57. Vraiment bien fait, le dessin est toujours aussi beau et je trouve que tu as réussi à répondre à toutes les "attaques" concernant ce débat. Quand mon oncle et ma tante (qui sont contre le projet de loi mais pas du tout homophobes ;-) ) me posent la question de la normalité pour des homos d'avoir un enfant, je leur réponds en général ceci: toi tu as grandi avec un père et une mère et tu trouves ça normal parce que tu ne t'es jamais posé la question. Je trouve que c'est pareil pour ceux qui ont 2 pères ou 2 mères: ils grandissent tout simplement avec cette "notion" et ne se pose pas la question de savoir si c'est normal ou pas parce que la question ne se pose pas.
    Je ne sais pas si j'arrive bien à me faire comprendre mais en tout cas je ne comprendrais jamais comment des gens peuvent s'octroyer le droit de décider à la place des autres, sur un sujet qui ne les concerne en rien.

    RépondreSupprimer
  58. Un article très bien argumenté. Je ne suis peut être pas homo mais je trouve vraiment honteux que des gens manifestent ouvertement comme ça, comme si l'homosexualité était une tare -_- non mais sans blagues, je suis sûre qu'un couple homosexuel serait plus compétent en ce qui concerne l'éducation des enfants que certains couples hétérosexuels.

    Bref bref bref, je ne vais pas m'étendre dans un pavé, mais bravo quand même pour cet article.

    RépondreSupprimer
  59. Merci pour la propagande, celle-là même qui divise les français et qui ne fait ni avancer la société, ni la culture.

    Bravo pour encore une fois une belle démonstration d'amalgame et de diabolisation, vous qui prétendez encore une fois "l'égalité pour tous", ça en devient pitoyable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez tout à fait raison, tout le monde sait que la révolution française s'est faites dans une ambiance cordiale, que le droit de vote pour les femmes à été concédé sans le moindre heurt, et que la lutte contre l'occupation et la déportation s'est faites dans une ambiance festive !!
      (entre autres exemples !)
      Il fallait bien ce problème ci pour diviser la France ...

      Bon, blagues à part, concernant le "pitoyable", a vous lire vous ne me semblez pas en reste !!
      ............................................................................... :P

      Ninou.

      Supprimer
  60. Allez voir le site Yatuu, elle a fait quelque chose sur le sujet.
    Je vous préviens, il est (très) court.

    RépondreSupprimer
  61. Je me suis mariée il y a un peu plus d'an aujourd'hui et ça été le plus beau jour de ma vie jusqu'à la naissance de mon petit bonhomme il y a quelques mois.
    Je rentre chez moi tout les soirs un peu plus heureuse chaque jour et je vous souhaite à tous (hétéro et homo) d'avoir le droit un jour de vivre la même chose !

    Bon courage !

    RépondreSupprimer
  62. C'est incroyable le nombre de commentaires puants laissés par Anonyme...

    RépondreSupprimer
  63. Personne ne manifeste (enfin, si, une petite minorité quand même, il faut bien parler des fachos de Civitas et autres extrémistes qui ne représentent qu'eux-même...) contre les homos, ni pour leur donner moins de droits! Il y a même des gays, dont je fait partie, qui militent contre ce projet uniquement a cause de l'adoption et des risques que cela peut faire courir aux enfants à long terme. ce sont donc, selon ce raisonnement, des "gays homophobe"...
    Et qui sont ces "gays homophobe" ?? un grand nombre de gays qui ne se reconnaissent pas dans le "milieu" et dans les assos le représentant mais qui sont tous favorable à une égalité de droits pour tous les couples.
    - Appeler ça "Mariage" ? je trouve ça con. De nombreux gays se sont battus pour pouvoir vivre leur différence au grand jour et librement, ça n'est pas pour qu'une bande de gus ne représentant qu'eux-même veulent nous "normaliser" et nous dissoudre dans un environnement hétéro, c'est la négation même de ma différence. Et la communauté gay à l'image d'un milieu dynamique, créatif, vivant; alors pourquoi ne pas tout créer, le nom, le déroulement de la cérémonie, etc, pourquoi vouloir à tout prix copier les hétéros ??
    - Ensuite il y à l'adoption et ces risques pour les enfants qui deviendront adulte et qui ne sont peut-être pas correctement évalués par les uns et les autres. Alors il faut se poser la question maintenant sans militantisme pro ou anti et penser, pas à 5 ou 10 ans mais à 40 ou 50 ans, sur les possible impacts psy sur ces enfants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. - La manifestants s'opposent à supprimer une discrimination dans l'accès au mariage. Il s'agit donc bien d'une manifestation pour maintenir le fait que certaines personnes ont moins de droits que d'autres.
      - Le risque pour l'enfant n'a absolument rien à faire dans le débat au droit à fonder une famille. Le risque pour l'enfant est bien plus grave et avéré quand il est né de parents pauvres ou alcooliques, ils ont fort heureusement le droit de fonder une famille. Pourquoi? Parce que le droit à fonder une famille est un droit fondamental inscrit dans la convention européenne des droits de l'homme, dont est exclu le couple homosexuel (contrairement à plus ou moins toute autre couple). C'est bien pour cela que le droit de l'enfant existe, afin de forcer l'état à faire en sorte que l'enfant puisse se développer quel que soit ses parents. Cela ne donne néanmoins pas le droit à l'état de limiter qui peut avoir des enfants ou pas.
      - Oui, tu es homophobe (comme il y a des femmes misogynes ou des étrangers contre l'anti-racisme).

      Supprimer
    2. Vous n'écoutez que les manifestants qui vous arrangent ! Encore une fois pourquoi ne pas créer une union civile aux droits équivalent qui respecte nos DIFFERENCES sans nous dissoudre dans ce monde hétéronormé ?

      - "Le risque pour l'enfant n'a absolument rien à faire dans le débat au droit à fonder une famille"
      Au contraire; il en est la base! L'épanouissement de l'enfant est central dans une famille. On a certe déjà de nombreuses familles hétéros indigne, alcoolique, droguée, extrémistes, incestueuse... ou encore ces familles ou un drame ou une séparation difficile a rendu l'enfant orphelin de père ou de mère. Les enfants de ces familles, une fois adulte, peuvent se retrouver avec des problèmes psy sans fin. Pourquoi : Parce que l'image des parents à été brisée, abimée.. Alors est-ce que l'on a bien réfléchi aux conséquences pour les enfants ?
      Vouloir sortir l'intérêt des enfants à venir du débat est une faute, commise dans l'aveuglement par un égalitarisme absurde.
      Egalité légal entre un couple gay ou hétéro, OUI, mais pas n'importe comment

      Et ok, je préfère alors être un gay homophobe que d'être co-responsable des malheurs ne serai-ce que d'un seul enfant qui dans 20 ou 30 ans sera habité par de grands tourments parce qu'il à été privé sciemment de père ou de mère...

      Jean-Sébastien

      Supprimer
    3. 1) dire sur un site web de manière anonyme "je suis un homo et je suis contre" c'est un peu facile et irréfragable. Donnez-moi une association homosexuelle reconnue pour son travail (ie pas plus gay sans mariage, "collectif" (et pas association) créé ad hoc, ou homovox dont on vient d'apprendre que ça avait été créé par un père de famille catholique hétéro proche de Barjot) qui s'est prononcée contre ? Parce que les associations homos de droite (gaylib), de catholiques (david et jonathan), musulmanes (hm2f) sont toutes pour. Étrange non...

      2) Etre homosexuel n'empêche en rien d'être homophobe (Pour philippe Arino, le désir homosexuel est lié au fantasme du viol). Si vous avez suffisamment intériorisé d'homophobie pour vous croire impossible d'élever des enfants, c'est vraiment triste pour vous, mais plein de gens ont vaincu cela. (et hop le racisme intériorisé des noirs : https://www.youtube.com/watch?v=FDFe1e8yno0, il y a nombre d'expériences similaires)

      Supprimer
  64. Superbe article, il n'y a pas dire (je ne peux juger par rapport a ce que tu as déjà put écrire, je viens juste de découvrir ton blog grâce à une amie), mais j'aime beaucoup ton style (de dessin comme d'écriture).

    Maintenant, pour en venir au fond du sujet, je suis on ne peut plus d'accord avec toi!
    Je suis las de répéter sans cesse ces arguments, et tant d'autres... D'autant plus que ma famille est majoritairement homophobe (ils le revendiquent vraiment...).

    En tout cas, merci pour cet article de qualité et ce discours criant de vérités!
    (la dernière vidéo me révolte, purement et simplement... La première, même si j'ai zappé certains passages est véritablement instructive)

    RépondreSupprimer
  65. Merci Silver, ta note fait du bien, alors qu'on apprend aujourd'hui le suicide d'un jeune gay marseillais de 17 ans.
    Tu as raison, ils sont l'homophobie, et ils me remplissent de rage et de tristesse.

    RépondreSupprimer
  66. Très bon strip plein de vérités. La vidéo de fin est juste effrayante.
    Pour ma part je suis hétéro mais soutiens pleinement cette cause, je préfère voir un gamin élevé par 2 parents homos sains d'esprit, que par des hétéros attardés et/ou rétrogrades.

    Allez, gardons un peu d'espoir dans la démocratie …

    RépondreSupprimer
  67. Je tiens juste à dire que le mariage pour tous, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre. Je suis pas homophobe et je dois avouer ne même pas comprendre pourquoi on en fait tant de foin (enfin surtout du côté des anti) (et puis surtout je suis pas français, ça me concerne assez peu).

    Après, si il y a bien une chose que j'ai appris dans la vie, c'est que le changement fait partie intégrante de chacun. Et refusez un changement parce que ça a toujours été comme ça est contraire en tout ce que je crois (actuellement, ça peut changer :p)

    Il faut bien penser, l'homosexualité est quelque chose qui existe depuis longtemps et ce, pour tout ce qui vit. C'est juste une période de notre histoire ou l'on est trop puritain et qu'il faut bien occuper le peuple avec des problèmes qui n'en sont pas.

    Quoi qu'il en soit, bonne chance à la France, j'ose espérer que l'ouverture d'esprit l'emportera.

    PS: merci à ma maman qui m'a élevée toute seule avec ma soeur, dans un contexte assez difficile et qui fait que je vis une belle vie en ce moment avec ma copine (et ma soeur avec son mari)

    RépondreSupprimer
  68. Alors félicitations pour tes dessins , et ton écriture,
    juste une chose, tu as réussi à dire tout ce que je pense et répète à longueur de temps aux irréductibles "cons"
    je suis hétéro ou plutot ouverte à toute forme d'amour !
    et je suis pour le mariage pour tous et pourtant contre le mariage en général, car je n'y vas pas une preuve d'amour pr moi.
    mais je trouve ca légitime et obligatoire que les homos filles et garçons aient les mêmes droits que les hétéros.
    heureusement, les mentalités évoluent, et tout ça évoluera aussi.
    certes ce n'est pas très rapide; mais comme tous les combats du monde, on y arrivera comme l'esclavage, ou les camps de concentration qui sont concidérés comme irrationnels maintenant et pourtant approuvés par tant de gens à l'époque.
    on se battra tous, légalement, POUR LE MARIAGE POUR TOUS ET SURTOUT POUR DES DROITS POUR TOUT LE MONDE !!!!!!!!!!!!!
    merci pour ton oeuvre !!

    RépondreSupprimer
  69. Bonjour,

    Je n’ai pas lu tous les commentaires qui ont été écris ici, peut-être que ce que je vais dire à déjà été dit.

    J’étais moi aussi offusqué par tout ce qu’on pouvait entendre concernant le mariage gay. Je ne réargumenterai pas sur le pourquoi, tu l’as très bien fait.

    Un jour je suis tombé sur une émission où le débat avait été lancé, pour ou contre le mariage gay.
    Il y a un groupe de personnes qui a remis mon jugement en question (non pas sur le fait d’être pour ou contre le mariage pour tous, mais plutôt sur le fait de penser que ceux qui sont contre sont tous des cons ou des homophobes).
    Ces personnes se disaient pour l’adoption par des parents homos mais contre le mariage. Je trouvais ça contradictoire.
    La raison c’est que le mariage est avant tout : « l'acte par lequel l'homme et la femme se placent dans une situation juridique durable afin d'organiser leur vie commune et de préparer la création d'une famille ». C’est la base du mariage, donc si on prend deux personnes du même sexe, choquant ou pas choquant, d’accord ou pas d’accord, ça ne répond plus à cette base, ce n’est plus un mariage, c’est autre chose.

    Changer les coutumes, ne me pose aucun problème, je n’y suis pas attaché. Après tout Noël (que l'on fête en très grande majorité) à bien changé avec le temps, la robe blanche de la mariée n’est plus synonyme de « pureté » et n’abordons pas le sujet de la niaiserie de la Saint-Valentin. Toutefois, je comprends que certaines personnes soient attachées à des coutumes, des valeurs et je n'irais pas le traiter de cons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez l'article du code civil où cela est dit ? (Évitez vous de chercher, il n'y en a pas)


      Donc avant adopter c'était pour les couples hétéros, mais ca on peut le changer, mais avant le mariage c'était pour les couples hétéros et ca on peut pas le changer... C'est vraiment très étrange comme raisonnement, je suis un peu pantois.

      Supprimer
  70. Hmmm, bon, je sent que je vais me faire lyncher mais j'aime débattre et je pense que c'est le seul moyen de faire avancer les réflexion de chacun.

    Oui j’étais a la manifestation le 13 janvier. Mais avant que l'on me traite d'homophobe et que l'on me crache dessus je souhaite expliquer pourquoi j'y étais:

    Catho pratiquant de droite, je suis effectivement du milieux de ceux qui constituaient la majorité des manifestants. Mais en soit le mariage pour tous ne me fait ni chaud ni froid, le mariage civile n'etant qu'un bien de consommation comme un autre, il n'y as aucune raison pour moi de m'y opposer. Surtout que Hollande a déjà reculé sur tellement de poins qu'une reculade de plus ne lui est pas permise donc ça passera et Frigide retournera enfin dans l’anonymat.

    Les raisons qui m'ont poussé à aller dans la rue sont :

    - "Faire chier" Hollande, je suis de ceux qui trouve que la gauche manifeste trop (ou qui trouve que la droite ne manifeste pas assez) et je voulais voir a quoi ça ressemblais (première manif à 25 ans ^^)

    - Faire reculer sur la modification (juste envisagé à ce moment la je précise) dans le code civil de certaines modifications avec le remplacement de père et mère par parent 1, parent 2. Ce qui as marché,puisque qu'ils resterons, on n'y associera juste le terme parents pour les couples homos. Le fait d’être contre ce point est que je suis contre la philosophie du gender dont les partisans aurait put profiter. Petit rappelle de cette philosophie : on ne nait pas homme ou femme, on le devient, alors que pour moi on nait homme ou on nait femme.

    - Montrer que si le changement doit se faire maintenant, il ne doit pas se faire trop vite. Si je suis pour le mariage, je ne veut pas que l'adoption passe en force juste pour respecter une promesse de campagne mais qu'il y ai plus de débat, d'étude et de façon générale d'information disponible au public tels que des témoignages de familles homoparentale car ce n'est plus juste quelque chose qui touche des adulte mais aussi des enfants. Et quoi que l'on dise, ce ne sont pas les parents en recherche d'enfant adoptifs qui manquent. Comment etre sur qu'il n'y ai pas de discrimination sur les futurs parents qui ne laisserai plus que les enfants handicapés ou as problèmes pour les couples homos ( les seuls qui ont du mal à trouver des parents adoptifs, tout le monde voulant un bébé en bonne santé) entrainant plus tard des études homophobes parents homos = enfants à problèmes. Il faut tout envisager et donc prendre le temps (dsl si mon raisonnement parait être contre, ce n'est pas voulu dans ce sens, je veut juste plus d'information.)

    - Enfin je suis CONTRE la PMA car pour moi on ne touche pas au vivant et manifester montrai mon refus de changement. Car si je sait que le mariage voir l'adoption vont passer, il y as des lignes rouge à ne pas dépasser. On ne touche pas au vivant, la vie humaine ne doit pas devenir un bien marchand et que ce soit pour les couples hetero ou homo.


    Pour finir, je pense que Hollande est vraiment arrivé au pire moment pour mettre en place cette réforme, je m'explique, on est en periode de crise, qui s’associe toujours à des periode de replie identitaire avec la monté des extremes, mettre cette reforme en place c'est faire peur en mettant en place du changement et en cristallisant des divergences d’opinions faisant plus monter l'homophobie que ne ne mettant les homos sur un vrai pied d’égalité. Cette réforme aurait du passer plus tot si la gauche avait été élu avant la crise ou que Hollande attende la fin de la crise pour le lancer (milieu ou fin de mandat).

    Ca reste un avis personnel mais je ne pense pas que manifester serve uniquement à montrer que l'on est absolument contre mais plutot que l'on n'est pas d'accord sur tout ce qui est proposé et que l'on veut trouver un terrain d'entente.
    - Montrer a Fra

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "on ne nait pas homme ou femme, on le devient, alors que pour moi on nait homme ou on nait femme" alors t'est pas homophobe, t'es juste transphobe? Super distinction.

      Supprimer
    2. Fait attention, tu confond beaucoup de choses, etre contre quelque chose n'est pas etre contre tout (pour exemple, Obama est contre la colonisation juive, il n'est pas antisemite pour autant, arrêtez de passer pour des victimes et montrer que vous avez des arguments). Vouloir changer de sexe c'est déjà reconnaitre que l'on nait avec un des deux sexe. On nait avec un penis ou un vagin pour la plupart, les trans sont le cas particilier car ils naissent avec les deux et pour eux il est naturel de choisir. Si tu prefere, "on ne nait pas homme ou femme, on le devient, alors que pour moi on nait homme ou on nait femme ou on nait trans mais seul les trans peuvent choisir avant leur majorité"

      Supprimer
    3. Ah, et pour faire chier Hollande, tu participes à une énorme discrimination qui pousse au suicide des tas de jeunes chaque année ? C'est au delà de l'homophobie : c'est être le dernier des connards.

      Supprimer
    4. Heureusement que ce n'etai pas la seule raison pour moi de manifester, sinon ça aurai fait léger. Mais je décline le mot connard surtout venant de la part d'une personne bien pensante dans la droite ligne des moutons sans arguments. Hollande a fait plus pour l'homophobie avec ce projet de loi en 1 mois que toute politique confondu ces dernières années.

      Supprimer
    5. ""on ne nait pas homme ou femme, on le devient, alors que pour moi on nait homme ou on nait femme""

      Le retour du gène de la serpillère...
      Simone s'en retourne dans sa tombe.

      Supprimer
    6. Qu'est ce que tu entend par la ? Que pour toi un trou reste un trou et qu'au final la sexualité se limite au plaisir corporel ? (je suis provocant mais j'en ai marre des personnes qui ne semble pas assez intelligente pour soutenir leur point de vu, ça me rappel trop les catos qui dise que l'homosexualité c'est le mal).

      Supprimer
    7. Mais pauvre con.
      Tu manifestes pour faire chier Hollande ? T'es pas au courant que c'était pas une manif contre Hollande ? Que les homosexuels c'est des gens ? Que c'est super violent pour eux ?

      Mon frère a fait une putain de TS à cause de connards comme toi pendant le PACS.

      Supprimer
    8. ok, apprend a lire un commentaire dans son ensemble, puis pose toi la question suivante: Cette manifestation aurait-elle dut etre interdite ? si oui pourquoi et suis je intolérant ? Sinon c’était mon droit et pour les raisons que j'ai présenté. Et pour ton frere, je suis désolé mais je ne me sent pas plus concerné que ca si ce n'est que je suis content que tu me rejoigne sur le point qu'il est encore trop tot pour présenter ces lois car elles radicalise l'homophobie.

      Supprimer
  71. Merci pour ce bel article Silver. Je n'ai pas d'idée pour exprimer différemment ou "mieux" ce que la plupart de tes lecteurs ont dit dans leur commentaire, alors voilà : tu es génial, reste génial, merci d'être génial.

    J'ai pris le temps de bien lire tous les commentaires et je m'étonne de voir à quel point UN commentaire qui est contre le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels s'avère blessant. Je m'étonne de voir combien de commentaires pour sont nécessaires pour que je me sente mieux.

    "Vous êtes l'homophobie", dis-tu.

    Oui, c'est une phobie. Ils ont peur de l'évolution (un peu comme dans X-men \o/ ).

    Mon seul réconfort : la cause parlementaire nous est acquise. Une chance que nous ne devions pas aller tous les mois dans la rue pour littéralement nous battre.

    J'espère que dans cinquante ans, quand NOS ENFANTS se rappelleront qu'il a fallu descendre dans la rue pour pouvoir les adopter (ou, plus tard, les avoir grâce à une PMA), ils nous diront :

    "Papa, pourquoi les gens y voulaient pas que tu sois mon papa ?"

    J'espère que je pourrais dire répondre que c'était parce qu'ils avaient peur. Et j'espère que je n'aurais pas à dire que c'était de la haine.

    RépondreSupprimer
  72. Bonjour à tous,

    A titre de préliminaire, je suis hétéro et pour le projet de loi.

    Mais je vais me faire l'avocat du diable et faire deux commentaires.

    1. Il était bien prévu, dans le projet de loi original, de remplacer les termes "père" et "mère" par "parents" : http://www.assemblee-nationale.fr/14/projets/pl0344.asp. Ce n'est que le 17 janvier 2013 que la commission en charge a changé ce texte pour introduire un "article-balai" : http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta-commission/r0628-a0.asp. Mais la crainte, exprimée par Maître Eolas, est que cette dernière solution ne soit jugée non conforme à la Constitution, sur le fondement de l'intelligibilité de la loi : http://www.maitre-eolas.fr/post/2013/01/22/Du-mariage-pour-tous-%282e-partie%29.


    2. L'argument disant "il vaut mieux des parents homo stables que des parents hétéro tarés" ne tient pas. La seule comparaison honnête intellectuellement ne peut se faire que "toutes choses égales par ailleurs", comme disent les économistes. Soit une comparaison entre un couple de parents hétéros stables et un couple de parents homo stables.

    Cela dit, ça ne m'empêche pas de penser qu'en fait, ça ne change rien... Mais ce n'est pas parce que les opposants sont bêtes intellectuellement qu'il ne faut pas être rigoureux dans son argumentation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "les opposants sont bêtes intellectuellement"
      C'est une généralisation tout aussi hâtive que mesquine et surtout particulièrement méprisante.
      "Quand on veux noyer un chien, on dit qu'il à la rage"

      Supprimer
    2. Moi qui pensait essayer d'apaiser le débat...
      Comme quoi, on arrive toujours à sortir une phrase de son contexte.

      Disons plus clairement que les arguments des opposants au mariage ne sont pas exposés de manière rationnelle. Ils n'expliquent jamais quelles sont les hypothèses (philosophiques, théoriques, morales...) qui soutiennent leur argumentation. Se targuent-ils d'une nature du mariage, d'une nature de la famille ? Cette nature est-elle d'ordre religieux, anthropologique, philosophique ?

      Et s'il n'y a pas de nature, quel preuve permet de démontrer que l'intérêt de l'enfant est en jeu ? Car il serait nécessaire de le prouver pour empêcher que des homos élève des enfants (je suis personnellement un farouche opposant au principe de précaution).

      En somme, ils n'exposent que leur conclusion : il faudrait un père et une mère. Du coup, même s'ils ne sont pas bêtes, ils n'en tiennent pas pour autant un discours rationnel.

      Supprimer
    3. Il proposait de le modifier dans certains articles, et de laisser les termes père et mère dans bien plus d'autres. Sans compter que le code civil ne définit en rien le père ou la mère.
      -_-

      Supprimer
  73. Ce n'est qu'en voyant la dernière vidéo qu'on peut voir à quel point beaucoup n'ont pas évolué dans leur tête et sont resté à l'état de "primate"...
    Merci Silver pour cette note longue mais ô combien lumineuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je condamne l'attitude de ces personnes dans la dernière vidéo mais sincèrement vous croyait vraiment que si le 27 un anti se pointé tout seul aux abords de la manif il se ferait pas lyncher de la même manière???
      Avant de juger il faut parfois réfléchir...

      Supprimer
  74. oui, très bonne page. sauf que ce n'est pas du sexisme que de dire qu'hommes et femmes sont différents. l'altérité c'est bien aussi. moi j'ai un utérus et des seins qui font du lait , je peux nourrir mon enfant.et pourtant je bosse à plein temps et je gagne plus que le père. Donc totalement d'accord qu'un couple élèvera aussi bien ou aussi mal un enfant qu'il soit hétéro ou homo, d'accord aussi pour dire qu'il n'y a pas forcément besoin d'un mâle ou d'une femelle pour éduquer un enfant (de tte façon il y en aura toujours autour) mais par pitié ne nie pas les différences!!!

    RépondreSupprimer
  75. Bravo pour cette BD qui fait très bien le point sur tous ce qui ce passe.

    Quand aux gens qui viennent te vomir dessus, j'espère qu'ils te donnent envie de te battre encore plus fort. Il faut quand même avoir une opinion très haute de soit même pour venir cracher sur ton travail. Les pauvres gens. Avec autant de haine faudra pas s'étonner qu'ils meurent tous d'un cancer.

    Encore bravo, et merci !

    PS: Un petit lien avant de partir pour dénoncer la haine qui parait toute normale à ces braves gens : http://jenesuispashomophobemais.tumblr.com/

    RépondreSupprimer
  76. Je trouve que le jeune homme de la dernière vidéo a beaucoup de courage, et j'ai honte pour les personnes qui défilent ce jour là!

    J'espère qu'un jour tout les citoyens français seront véritablement libre et égaux en droit!

    RépondreSupprimer
  77. Merci pour cette mise au point en BD, à la fois drôle et terriblement sérieuse. Ca fait du bien. Même si malgré tous ces arguments, les antis resteront campés sur leurs positions négationnistes, ça aura peut-être quand même le mérite d'en faire réfléchir quelques uns...

    J'espère que l'homophobie galopante de ces derniers mois se calmera quand la loi sera passée...

    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  78. Je remarque qu'il y a assez peu de commentaires opposés au mariage pour tous car c'est mon cas. Je ne nie pas les milliers de familles homoparentales que cela sécuriserait; néanmoins, je vois mal pourquoi on ne renforcerait pas tout simplement le PACS qui, à la base, était fait pour cela sans oser le dire trop fort.

    Y a t'il des personnes qui se rendent compte qu'on remet en cause l'unité de base de la société alors qu'avec la crise on est déjà en grande perte de repères, le tout au nom d'une minorité d'homosexuels en mal de reconnaissance ?

    Quelques chiffres édifiants: 10% d'homosexuels en France dont moins de 10% souhaitent se marier, soit moins de 1% des Français concernés.

    Je ne sais pas si les gens réalisent que le terme mariage est, à la base, religieux et désigne l'union d'un homme et d'une femme. Plus tard, le législateur a repris ce terme pour favoriser la communauté des biens du couple. De plus, on est en train de brouiller le lien de filiation pour nos descendants alors que c'est quelque chose d'essentiel.

    Tout cela, ce n'est pas de l'homophobie mais des faits et le parallèle fait avec le vote des femmes est absurde car celui-ci concernait la moitié de la France et non un pourcentage très réduit de personnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me permet de vous répondre :

      Tout le monde a bien comprit que le mariage est un terme initialement religieux. Or c'est en 1789 que le législateur a reprit ce terme pour monter un contrat civil et républicain.

      De fait, le mariage est devenu une tradition française vieille de trois cent ans dans le cadre républicain. Quelque chose que l'on accepterait mal de voir disparaître : les couples hétérosexuels seraient-ils plus heureux que le mariage civil disparaisse pour tous au profit d'une union civile, un PACS renforcé, pour tous ?

      Si le PACS était modifié pour offrir les mêmes droits de fondation de famille que le mariage, ce qui serait le minimum...

      (je rappelle que si une personne homosexuelle subit un grave accident et est admise à l'hôpital, par exemple, seule sa famille a le droit de venir la voir. son/sa conjoint(e) n'a techniquement pas le droit parce qu'ils ne constituent pas une famille aux yeux de la loi)

      ...alors pourquoi maintenir une différence de nom ? Ce serait contribuer à la stigmatisation alors que l'égalité, valeur chère de la France, doit être appliquée.

      Si je peux m'unir et avoir les mêmes droits qu'un couple marié, mais que je ne peux pas me marier, c'est volontairement m'écarter de ce à quoi tous les citoyens ont droit, et uniquement au nom de ma sexualité. Et mettre de côté quelqu'un pour sa sexualité, c'est une discrimination.

      Enfin une chose me laisse un peu sans voix : vous déclarez que la famille est l'unité de base de la société. Je ne nie pas que la famille va changer, mais pouvez-vous m'expliquer en quoi la base d'une société est la famille ? Parce que j'ai toujours cru qu'il s'agissait plutôt de la Constitution.

      Ce n'est pas la famille qui définit la société, c'est la société qui définit la famille, en tout cas la famille qu'elle reconnaît pour la protéger.


      Supprimer
  79. Votre bande dessinée résume à merveille les arguments anti-mariage homosexuel et comment ceux-ci peuvent être contre-argumenter. Idéalement il faudrait pouvoir l'exposer en public ! Elle est belle, ludique tout en restant concise. Je crois qu'elle contient tout ce qu'on peut dire à propos de ce débat !

    RépondreSupprimer
  80. excellente note Silver, bravo et merci à toi !

    RépondreSupprimer
  81. et pour Anonyme :"Quelques chiffres édifiants: 10% d'homosexuels en France dont moins de 10% souhaitent se marier, soit moins de 1% des Français concernés' EH BEN ALORS!?...il serait temps qu'on se rende compte que le fait d'étendre ce droit à une minorité ne retire rien à la majorité , qu'est ce que ça peut bien foutre ? est-ce que celà justifie un tel déferlement de haine de la part des gens "contre"? autant d'investissement de leur part? il y a des problèmes incroyablement plus grave, et là il s'agit de mettre en pratique ce qui devrait être perçu comme une évidence depuis bien longtemps, !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A partir du moment où cela remet en question de manière profonde ce que c'est qu'une famille, ce qui concerne tout le monde, et bien oui, il y a de quoi s'inquiéter.

      Une famille n'est pas seulement un groupe de personnes, c'est aussi un tissu de liens de filiation physiques et émotionnels présents, passés et futurs.

      Protéger les familles concernées par un renforcement du pacs, oui, mais ne l'appelez pas mariage.

      Comme vous dites, il y a beaucoup de choses plus importantes et c'est justement pour ça qu'une remise en question de la famille maintenant est dangereuses; cela risque de faire éclater notre société alors que de base c'est juste un chiffon rouge destiné à détourner notre attention des problèmes réels.

      Supprimer
    2. Je réponds en tant que Anonyme parce que je n'ai pas de compte dans tous ces machins... Bref, je m'appelle Constance, juste pour le détail.
      Carole, répondre à Anonyme ne sert à rien. Il aura toujours ses arguments, c'est ce qu'on appelle un "Troll" : plus tu lui réponds, plus il argumenteras, avec toujours des idées appuyées de références, de chiffres, de citations, de données pour prouver la véracité de ce qu'il dit. Une simple petite phrase à retenir : "Don't feed the troll!". ;-)
      Ils sont énervants, c'est sûr, mais rien ne pourra les faire changer d'avis...

      Supprimer
    3. Vous faites erreur Constance. Un troll est un détournement de sujet en débat stérile plus ou moins agressif; je le sais pertinemment vu que je suis modérateur sur un forum.

      Je reste dans le sujet et je réponds à vos arguments. En quoi cela vous gêne t'il ? Je m'enflamme un peu car c'est un sujet qui me tient à coeur mais cela ne fait pas de moi un troll.

      Si Carole souhaite rester dans l'émotionnel, libre à elle. C'est le principe d'un débat

      Supprimer
  82. Pour faire court, l'égalité, tout comme la liberté, n'est pas un absolu en soi. Elle s'arrête lorsqu'elle empiète sur celle des autres. En l'occurrence, l'égalité des enfants est compromise par ce projet de loi.

    Pour faire plus long :
    "on va supprimer les termes père et mère. FAUX"
    > ben si. C'était prévu dans le projet de loi initial.

    "personne ne va nier l'origine biologique des enfants, ce serait absurde"
    > ben si. Même si vous expliquez à l'enfant la réalité biologique, la version officielle de la filiation sera "vous êtes enfant de tel homme et tel homme".

    "un enfant a besoin d'un papa et d'une maman. BEN NON"
    > ben si. C'est ainsi que l'humanité fonctionne. C'est une condition nécessaire mais pas suffisante. Mais nécessaire.

    "dites-nous en quoi nous sommes anormaux"
    > Personne ne prétend qu’ils sont "anormaux".
    Qu’il y ait des enfants qui le vivent bien, tant mieux pour eux. Il faudrait pourtant être certain que TOUS le vivent bien pour autoriser la loi. Mais il en existe qui en souffrent.
    La société devant protéger les plus faibles, on ne peut donc pas laisser sur le carreau les enfants qui vont mal sous prétexte qu'il en existe qui vont bien !

    "veut donc dire que les hommes et les femmes sont radicalement différents"
    > ben oui, les hommes et les femmes sont radicalement différents, c'est la réalité humaine.
    Sauf que votre raisonnement est une nouvelle fois faussé : vous INTERPRÉTEZ le mot "différence" comme "jugement de valeur", alors que ce n'est pas ce que nous disons.
    En poursuivant votre raisonnement, dire que les humains sont de taille différente, mais égaux, c'est être "tailliste", c'est bien ça ?

    "la complémentarité dans un couple vient des personnalités, pas du sexe ou du genre"
    > Nous y voilà ! C'est là où vous êtes dangereux. Votre affirmation est issue d'une idéologie : la théorie du genre. Cette théorie est par définition une THÉORIE ! Inapplicable tant qu’elle n’est pas vérifiée, ce qui est trèèèèès loin d’être le cas.
    L’exemple des "dizaines de milliers" d'enfants de familles homoparentales ne suffit pas, ainsi que je vous l'ai mis au-dessus : il suffit qu'il y en ait qui en souffrent (avec un nombre significatif je vous l'accorde) pour pouvoir affirmer qu'il est dangereux d'instituer cela. Vous citez l'inégale audition à l'assemblée des enfants : on peut vous citer le témoignage d’un homme paru dans la presse qui a expliqué en avoir souffert.

    "cette loi va officialiser des choses existantes"
    > le caractère existant d'une situation n'est pas une garantie de son bien fondé pour la société. Sinon on peut aussi légaliser le meurtre car "ça existe" ? (au risque d'être accusé de "comparaison" !!)

    "c'est insultant de voir que nous sommes inférieurs à eux"
    > interprétation !

    "des milliers de gens manifestent contre vos droits"
    > archi FAUX, on manifeste POUR le droit et l'égalité des enfants, qui PRÉVALENT sur ceux des adultes

    Je suis opposé à ce projet de loi néfaste pour les enfants, néfaste donc pour la société.
    Une loi, c'est comme pour un médicament : on regarde les bénéfices, et on regarde les effets secondaires. Et on ne l'autorise que si la balance entre les 2 est favorable.
    Là, pour la loi, vous ne regardez que les bénéfices. Peut-être aussi que certains opposants ne regardent que les inconvénients.

    Si on regarde avec objectivité l'ensemble des conséquences (positives pour l'égalité des droits des homos, et négatives pour ceux des enfants), le bilan est largement défavorable.

    Donc c'est NON.

    J'ai manifesté le 13 janvier dernier avec fierté ; je n'ai craché à la gueule de personne ; je n'ai le sang de personne sur les mains, et je ne suis pas homophobe. Jolis dessins de BD ou pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Pour faire court"

      Supprimer
    2. Prétendez ce que vous voulez, mais je ne trouve absolument rien de tangible et factuel à votre longue diatribe !

      Les trucs du genre "C'est ainsi que l'humanité fonctionne" sont vos convictions personnelles que vous interprétez comme des réalités, des vérités... Désolé très cher, mais c'est pas aussi simple.

      Quant au "danger" de la théorie des gens, il est aussi tangible que le reste de vos argument : une conviction. Rien de plus.

      Et si vous vous mêliez de ce qui vous regarde, franchement ?

      Supprimer
    3. Holalaaaa ...
      Quand on ne connait pas un sujet, on se tait !!
      Car quand vous dites "négatives pour les droit des enfants", il est clair que vous n'en connaissez pas vivant au sein de couples homo !!
      D'ailleurs renseignez-vous, des études très sérieuses ont été faites sur le sujet, et à moins que vous n'ayez la science infuse, je ne vois pas de quel droit vous pourriez les remettre en cause !
      Et svp, arrêter d'idéaliser l'hétéroparentalité, tout le monde sait qu'elle ne fait pas que des heureux, loin de là !!

      Ninou.

      Supprimer
    4. Je me permet de répondre sur quelques points (voir tous) :


      "on va supprimer les termes père et mère. FAUX"

      >>Même dans le projet de loi initial, les termes de père et mère demeuraient dans le code civil, article 7 je crois, ils étaient remplacés par le terme "parent" dans l'amendement du code sur la filiation. Désormais cet amendement contiendra quand même les termes de père et de mère.
      A titre de comparaison, sachez que le code civil a été modifié, je crois, en 1975, pour faire disparaître les termes d'"époux" et de "femme" au profit du terme "conjoints" encore en vigueur aujourd'hui. A titre personnel, je considère que cette indistinction entre les sexes a contribué à promouvoir leur égalité, et n'a en aucun cas porté préjudice aux hommes, au femmes, ni à la société.

      "personne ne va nier l'origine biologique des enfants, ce serait absurde"

      >>Evidemment, deux parents de même sexe seront à même d'expliquer à un enfant qu'ils ne l'ont pas biologiquement créé à deux. Je ne comprends pas en quoi un enfant en âge ne pourrait comprendre cette réalité, a fortiori s'il a été élevé par des personnes qui l'aiment. De la même façon qu'un couple hétérosexuel qui aurait adopté un enfant pourrait lui expliquer par la suite qu'il n'est pas biologiquement issu de ses parents. Il n'y a donc pas de mensonge.

      "un enfant a besoin d'un papa et d'une maman. BEN NON"

      >>Ne jouons pas sur les mots : un enfant à ÉVIDEMMENT besoin d'une cellule homme et femme pour naître, mais de quoi a t-il véritablement "besoin" pour grandir sainement ? Aujourd'hui la parentalité est une mosaïque de personnes : les parents sont là, au même titre que la grand-mère que l'on voit tous les dimanche, que notre entraîneur de foot, que notre prof d'histoire, que notre grande soeur... Toutes ces personnes sont des repères a qui un enfant attribue un rôle plus ou moins important dans sa vie. Et, si l'on se sent proche de ses personnes (je parle d'expérience), elles peuvent nous apprendre à être adulte au même titre que nos parents.

      Vous déclarez "Qu’il y ait des enfants qui le vivent bien, tant mieux pour eux. Il faudrait pourtant être certain que TOUS le vivent bien pour autoriser la loi. Mais il en existe qui en souffrent."
      >> Comment pouvez-vous être jamais certain que tous les enfants sont heureux ? Pouvez-vous également certifier que tous les enfants d'hétéros sont heureux ?

      A titre personnel, je préfère encore parier sur l'avenir élargissant les droits des couples homosexuels à élever des enfants plutôt que de rester sur une position qui dit : "de toute façon on ne saura jamais alors surtout ne changeons rien".

      "des milliers de gens manifestent contre vos droits"
      > archi FAUX, on manifeste POUR le droit et l'égalité des enfants, qui PRÉVALENT sur ceux des adultes

      >> On ne saurait imaginer que vous prêchez l'égalité totale des enfants : ainsi un enfant né dans une famille pauvre n'aura pas les mêmes expériences qu'un enfant né dans une famille riche. Un enfant unique ne vivra pas la famille de la même façon que s'il a deux frères et soeurs. Vous ne mentionnez pas dans votre commentaire si vous pensez que les homosexuels feraient de mauvais parents. Vous n'avez en effet aucune raison de le penser. Auquel cas, des enfants de couples homosexuels auront des expériences différentes des enfants de couples hétérosexuels. Où se trouve l'inégalité de ces enfants ? Le droit d'avoir un père et une mère ? Mais dans ce cas, quid de toutes les familles monoparentales ? Des familles recomposées, où une belle-mère peut être aussi influente qu'une mère, autant aimée qu'une mère biologique ?

      Je voudrais dire aussi que le droit des enfants est aussi celui, en grandissant, de se marier et de fonder une famille avec qui ils veulent.

      Supprimer

    5. Enfin, pour le jeu de mot : vous déclarez que "Une loi, c'est comme pour un médicament : on regarde les bénéfices, et on regarde les effets secondaires. Et on ne l'autorise que si la balance entre les 2 est favorable."

      Vous ne faites que présumer de ces effets secondaires, sans véritable base d'observation. Et comme je le disais : je préfère parier sur l'avenir et voir ce qu'il en est. Je tirerai mes conclusion plus tard si les enfants de couples homosexuels souffrent vraiment. La différence, c'est que je suis intimement persuadé que cela n'arrivera pas.

      Supprimer
    6. Geoffrey : merci de votre ton courtois.

      J'entends vos arguments, mais là où nous divergeons, c'est que je n'envisage pas d'exposer des enfants à un risque. Risque que nous évaluons différemment, mais risque tout de même.
      Vous me dites : "Vous ne faites que présumer de ces effets secondaires". Je vous renvoie votre remarque, vous ne faites vous aussi que présumer que ça se passera bien.
      Quand il s'agit d'enfants, il me semble que le principe de précaution, parfois utilisé à toutes les sauces, s'impose.

      Vous me dites "Vous ne mentionnez pas dans votre commentaire si vous pensez que les homosexuels feraient de mauvais parents"
      Là n'est pas la question, je ne suis pas d'accord avec vous. Evidemment que des homos peuvent donner autant d'amour, de sécurité, d'éducation etc.. que des hétéros. Cependant ils ne peuvent pas donner l'altérité sexuelle au sein de la cellule familiale. Et c'est ça qui est important. Les homos ne sont ni meilleurs ni moins bons que les hétéros, mais ils ont l'altérité sexuelle en moins !
      Or il me semble qu'elle est plus que nécessaire pour l'enfant.
      Les familles monoparentales le sont par suite d'un incident voire accident de vie ; le projet de loi veut institutionnaliser cela, et mettre la médecine à contribution pour "fabriquer" des enfants pour ces couples.
      En effet, soyons honnêtes, il n'y a déjà que très peu d'enfants à adopter par les hétéros. Combien y en aura-t-il par les homos ? Aucun enfant étranger déjà, les pays refusent. Ce sera donc absolument négligeable !
      La vérité, c'est que ce projet de loi est la base pour la suite, qui est la PMA, voire la GPA, c'est à dire la "fabrication" d'enfants pour les donner à ces couples. J'emploie volontairement le terme fabrication pour dénoncer ce que je crains : la marchandisation de l'enfant et du corps de la femme.

      Réponse à ninou : les études dont vous parlez sont majoritairement reconnues comme de très faible puissance et biaisées par bien des points (cf http://www.koztoujours.fr/?p=14386)
      Je ne fais pas l'éloge de l'hétéroparentalité. Si vous ne comprenez pas ce que je dis, ouvrez votre dictionnaire et cherchez les mots "nécessaire" et "suffisant" pour percevoir la différence.

      Supprimer
    7. Comme je le disais plus haut, l'altérité est représentée par une mosaïque de personnes qui vont être au coeur de la vie d'un enfant. Il s'agira comme pour tout le monde (je l'espère) d'une famille de coeur.

      Certes, les parents homosexuels ne seront pas la famille de sang de l'enfant. Mais ils seront une famille quand bien même, et l'altérité sexuée des "rôles" dans une famille peut se retrouver dans bien des personnes, et pas seulement les parents biologiques. Les parents (biologiques ou non) ne sont à mon sens pas les seuls et uniques repères d'un enfant, même s'ils sont les personnes les plus présentes dans sa vie.

      Ramener la cellule familiale aux liens du sang me semble simpliste : croyez que si mes repères n'avaient été que ceux offerts par ma famille de sang, une grande, belle et ancienne famille, je n'aurais pas été l'homme que je suis aujourd'hui.

      L'important est le rôle qu'attribue l'enfant aux personnes qui l'entourent, et je crois qu'un enfant a l'instinct et l'intelligence de trouver ce dont il a besoin ou de compenser en fonction de son environnement pour grandir, guidé par ses parents, qu'ils soient homos ou hétéros.

      Bien sûr, je présumais par avance que vous pensiez bien que les homos seraient d'aussi bons parents que les hétéros, ni plus ni moins !

      Le nombre d'enfant à adopter est hors de propos. Même si peu de couples homos seront à même de finalement réussir à adopter, dans un premier temps, gardons l'espoir que ces pays étrangers verront leur vision et leur mentalité évoluer en même temps que d'autres pays légaliseront au fil des années (ou des décennies...) le mariage et l'adoption. Espérons aussi que ces limites à l'adoption évolueront à leur rythme.

      Il n'est évidemment pas question d'inclure une "préférence d'adoption" pour les couples hétérosexuels (ni pour les couples homosexuels), même en raison du faible nombre d'enfants qui peuvent être accueillis.

      La question du risque est plus diffuse : quel est exactement le risque que vous craignez de prendre pour l'enfant ? Même vaguement ? Pourquoi l'absence d'altérité sexuelle dans le couple de parents serait un risque ? J'ai besoin d'avoir une idée, sinon nous sommes pour moi dans le cas d'un risque à prendre.

      C'est vrai, je présume, en ayant l'intime conviction, que tout se passera bien pour l'enfant. Je suis aussi éventuellement d'accord pour la mise en place d'une observation sérieuse du développement de l'enfant, pour vérifier qu'être élevé par deux parents de même sexe n'a pas de répercussion négative sur son bien-être psychique. Voilà ce qui, pour moi, justifie un "principe de précaution".

      Ce que je n'accepte pas, en revanche, c'est qu'au nom d'un tel principe, et sur fond de risques indéfinis, on décide de conserver un modèle légal et social qui est perçu par beaucoup de monde comme un rejet, une souffrance, un manque et obstacle au bonheur.

      Supprimer
  83. Merci, Silver, les larmes me sont montées aux yeux en lisant cette note. Je ne suis pourtant pas homosexuelle mais je prend toutes ces remarques homophobes et sexistes des anti mariages gay,comme autant d'attaques envers toutes mes valeurs. Tu résume tout ce que je ne cesse de répéter sans qu'on m'entende.

    Ces manifestant sont une horde de conservateurs qui veulent imposer leur modèle familial à tous: papa, en bleu, fort et autoritaire, et son partenaire complémentaire, en rose, bobonne douce et attentionnée. Voilà ce qu'ils veulent nous imposer comme seul modèle valable, et pour quelle raison: L'"ordre naturel des choses"? l'attachement au code civil? Le "bien être de l'enfant"? Dès que l'on creuse un peu ils n'ont rien de rationel à avancer, tout n'est bâti que sur leurs émotions et leurs croyances.

    Avant tout je ne veux pas être mise dans une case. Ni la case "maman" ni la case "hétéro". Ces cases n'existent pas. Nous avons des différences sexuelles et des différences d'orientations sexuelles comme nous avons des cheveux ou la peau de couleur différentes: ce sont des différences superficielles. Ce sont nos personnalités et nos aspirations qui devraient nous distinguer!

    Je déteste tous ceux qui veulent créer des différences, délimiter des cases, dans le seul but de légitimer leurs domination symbolique et réelle sur ceux qui sont différents d'eux. Leurs tentatives me donnent envie de vomir.

    Hommes, femmes, homos, hétéros, bi, trans, même les frigides (quand elles ne sont pas barjot), nous méritons les mêmes droits. C'est nous faire violence que de nous parquer dans des cases pour nous discriminer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Pour moi, l'ouverture à l'adoption, ça "videra" un peu nos orphelinats qui débordent..."

      Une telle méconnaissance du sujet est grave...
      IL N'Y A PRESQUE PAS D'ENFANT à adopter !!!!
      Déjà actuellement pour les hétéros il y a bien plus de couples candidats que d'enfants à adopter...
      Vos orphelinats sont vos fantasmes

      Supprimer
  84. Fabuleux. Fabulissime. Tu as ma reconnaissance éternelle ! ^^

    RépondreSupprimer
  85. Souvent, les arguments à la mort moi le noeud me font penser à ça :

    http://www.youtube.com/watch?v=Qh2sWSVRrmo

    RépondreSupprimer
  86. Je ne répondrai pas à ceux qui sont fiers d'avoir été manifester pour la régression de l'humanité le 13 janvier.

    Juste merci pour ce billet plein de vérité, très émouvant. Je serai là pour manifester dimanche. Car si certains sont fiers de militer contre une chose qui ne les regarde absolument pas, moi je suis fière de manifester pour aider à atteindre un jour cette foutue égalité !

    RépondreSupprimer
  87. Les enfants ont très bon dos dans cette histoire, bizarrement, on n'en a jamais autant parlé.
    Moi, je vois le problème à l'envers. Pour moi, l'ouverture à l'adoption, ça "videra" un peu nos orphelinats qui débordent...

    Et puis zut, je ne comprends absolument pas pourquoi tout ça serait ouvert aux hétéros et pas aux homos. Sérieusement, rendez-vous compte. Au PORTUGAL, les gays ont le droit de se marier. AU PORTUGAL. Ceux qui te crachent à la gueule quand tu as le malheur de divorcer parce que Dieu va pas être content.

    Il n'y a pas d'interprétation, seulement des faits ! Ils n'ont pas les mêmes droits, c'est de la sectarisation, et donc, de l'infériorité, tout comme les femmes au début du siècle, qui étaient à peine traitées comme des êtes humains.

    Je ne sais plus qui disait que le problème des femmes n'avait rien à voir avec celui-ci. Et en quoi ? La MEME problématique se répète. Une minorité se sent insultée, rabaissée, le fait savoir, et on lui crache dessus au nom de la société qui a toujours été ainsi. Et finalement, à force de révolte et d'écoute, les moeurs auxquels on était tant attachés se transforment, et font de la place à tout le monde. Pas encore d'égalité totale à l'horizon, mais bon, on a avancé.

    Vous ne voulez pas de tout ça parce que vous avez peur du changement. 'On sait ce qu'on perd, pas ce qu'on gagne'. Voilà, ça se résume à ça. La peur de l'inconnu. Et ce qui m'énerve par dessus tout, c'est qu'on brandisse les enfants comme un bouclier. Je suis issue d'une famille monoparentale, j'aurai très bien pu avoir deux papas ou deux mamans, je serais foncièrement la même, cette inconnue là dans l'équation ne me fait pas peur une seule seconde.
    (Par contre, à l'école, j'en ai bouffé du "sale fille de divorcée" "ta mère est une salope" et autres joyeusetés. Les enfants sont cons parce que les parents sont cons et véhiculent des idées connes et haineuses.)



    RépondreSupprimer
  88. Pour ma part je suis gay et très gêné par ce projet; comme je l'ai dit plus haut j'ai l'impression que ceux qui militent pour le mariage veulent me dissoudre dans un monde hétéronormé, me pousser à devoir faire "comme tout le monde", en bref, à disparaitre et à faire oublier ma différence.
    Pourquoi ne pas carrément remplacer le mariage civil, qui rappelons-le à été créé pour retirer le monopole de cette institution à l'église, par une union civile pour tous. Le mariage resterai alors une institution uniquement religieuse ou folklorique ? On sera alors bien tous égaux devant la loi non ?
    Une autre chose que je trouve très dommage dans ce débat c'est qu'il ne tourne qu'autour de l'homophobie. Il y en a c'est vrai mais je trouve que les "pour" se réfugient trop derrière l'homophobie pour ne pas avoir a aborder ou a se poser d'autres questions plus "gênante" comme ce qui concerne les enfants.
    Et là pour ma part, au risque de passer pour un ringard, homophobe, ou je ne sais quoi encore; je reste persuadé que les références de père et de mère restent deux bases solide pour éviter un certain nombre d'écueils de la vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc, on est d'accord, tu ne veux pas d'enfants ?

      Supprimer
    2. Si tu ne veux pas te dissoudre dans un monde hétéronormé, libre à toi. Mais pourquoi empêcher ceux qui le veulent de le faire ?
      Etrange comportement...

      Supprimer
    3. @Timtimsia > Je voie pas ou tu voie ça... ça fait partie de mes projets, mais ça restera un projet entre un homme et une femme. Rien n'empêchera à cet enfant de vivre une semaine avec son père et Arthur par exemple et la semaine suivante avec sa mère et mettons Marie. Malgré une famille recomposée atypique, l'enfant ou les enfants auront toujours papa et mapan dans leur entourage. Après pour la partie légal vis-a-vis de l'enfant tout existe déja.

      @Unknown > Encore une fois, je ne suis pas contre une égalité de droits, ce serai me tirer une balle dans le pied ! Je veux juste avoir le choix d'avoir des droits mais sans me retrouver "marié" et là ça me sera imposé. Celui qui veux un mariage avec une cérémonie, du riz et de beaux costards, oui bien sûr, mais celui qui veux juste une union civile pour bénéficier de ses droits, il est coincé.
      Je regrette qu'il ai été fait le choix de conserver ce nom de mariage

      Jean-Sébastien

      Supprimer
    4. Ah c'est un concept, tu ferais le choix d'avoir un enfant et d'emblée lui imposer de partager sa vie entre deux familles? Personnellement, la famille recomposée j'ai connu, et de très loin j'aurais préféré une seule famille à temps plein, homoparentale ou pas. Bien avant la complémentarité papa/maman, le plus important pour un enfant c'est d'avoir un foyer. A la rigueur, tu peux pratiquer le très commun 1 weekend toutes les 2 semaines, mais un rythme comme ça où c'est partagé 50/50... enfin bon, tu fais ce que tu veux après tout, je ne suis pas de ceux qui entreprendront de te l'interdire parce que ce n'est pas ce que je voudrais pour mon propre gamin.
      Après, j'admets que ça m'agace également ce concept de "mariage pour tous", l'égalité des droits devrait se faire dès le pacs, de façon à permettre de légaliser la parentalité sans nécessairement passer par l'horripilante case "mariage".

      Très beau billet de blog, by the way.

      Supprimer
  89. Si on n'est pas sûrs que tous les enfants élevés par des parents gays vont être heureux (SANS BLAGUES ? MAIS SANS BLAGUES ?! Comme si on vivait dans le monde des bisounours !) on est certains que des gens se permettent d'en stigmatiser d'autres en utilisant un futur hypothétique et pessimiste comme prétexte pour refuser le bonheur au voisin.

    Certains commentaires me donnent envie de vomir. C'est intelligent d'être des connards ? Putain, je préfère être un débile de mouton, alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est sûr qu'insulter est une marque d'intelligence

      Supprimer
  90. Entièrement d 'accord et toujours plus agréable quand éxpliqué en dessin ! Mais je suis pas tout à fait d 'accord sur ce que tu as dit sur les familles mono parentales, certe certaines personnes ne sont pas affectées par ce phénomène mais il sera toujours difficile d 'assumer pour une seule personne deux rôle à la fois et ce quelque soit son sexe car oui l'homme et la femme sont différents, et heuresement d'ailleurs, différence ne signifie pas discrimination, ce n 'est pas parceque la culture d'un pays est différente de la mienne qu'elle sera moins bonne par exemple. Enfin bref voila ! Mais sinon super bien expliqué et mis en scène !

    RépondreSupprimer
  91. Elle est super ta BD, je partage !

    RépondreSupprimer
  92. Excellent ! Bien vu, bien argumenté... et ça démonte l'un des principaux mensonges qui a forgé le succès des Manifs pour tous : la protection de l'enfant.

    La manif pour tous défend une conception de l'enfant très particulière, puisqu'elle parle au nom d'un enfant même pas né et fantasme mille périls... sans lui laisser le droit de s'exprimer. "C'est pour ton bien qu'on fait ça". Ils interdisent aux gosses le droit à la différence, le droit d'être différents eux mêmes. Ils maintiennent un modèle familial qui s'essouffle... Mais heureusement, la société avance - et avancera - sans eux !

    Bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, ça va concerner pour partie des enfants déjà né les orphelins, et comment assurer l'égalité des enfants face à l'adoption???
      Aujourd'hui les orphelin s'attendent et espèrent tous avoir des parents, et bien entendu :1 papa et 1 maman... et certains devrait être confronté au choque de se retrouvé avec un couple homoparental ???
      "Tu comprends,heu... en fait... comment te dire... dans notre famille y a pas de maman...."


      Supprimer
  93. Je condamne l'attitude de ces personnes dans la dernière vidéo mais sincèrement vous croyait vraiment que si le 27 un anti se pointé tout seul aux abords de la manif il se ferait pas lyncher de la même manière???
    Avant de juger il faut parfois réfléchir...

    RépondreSupprimer
  94. Les gens qui s'enfoncent dans leur argumentation "Je ne suis pas homophobe mais je suis contre le fait qu'ils puissent avoir un statut d'égalité avec les hétéros" ou encore "Et le développement de l'enfant ?? Vous y avez pensé au développement de l'enfant ??"
    La question ne devrait même pas se poser. Le sexe n'a aucune importance. Si les mentalité était différentes il n'y aurait aucun problème. C'est la société qui monte la tête des gamins. Si il n'y avait pas de débats à ce sujet, les enfants se porteraient très bien. Avoir deux papa ou deux maman se ferait tout à fait naturellement. En tant qu'animatrice j'ai vu passer au centre de loisirs des enfants avec des parents homo, et ça ne changeait rien du tout. La société d'aujourd'hui me désespère au plus haut point. Je ne comprend pas comment on peut en être arrivé là. Bon sang, hétéro, homo, on s'en fou ! On aime qui on veut. On vit avec qui on veut. Et on se marie si on veut. Alors oui, je persiste et je signe, ceux qui sont contre sont homophobes. Point à la ligne. Et aucun de leur argument ne pourra changer ça. En les écoutant se justifier j'aurais toujours l'impression de les voir ramer péniblement pour se sortir de la merde. Il n'y a rien qui ne peut justifier le fait d'être contre l'égalité. Absolument rien.
    Silver, je suis ton blog depuis un moment et je n'avais jamais commenté, je suis désolée de l'avoir fait pour être obligée de justifier quelque chose d'évident. (Mais les commentaires de certaines personnes m'ont trop énervée pour que je reste sans rien dire.) A la dernière vidéo j'avais les larmes aux yeux.
    Ça me fait rire les gens qui se plaignent de te voir répéter des arguments vu et revu. C'est justement parce qu'il n'y a rien à dire d'autre, et ça a beau avoir déjà été dit ça n'a pas l'air de rentrer correctement !
    Excellente note, excellent dessin comme d'habitude, excellent toi tout simplement. :) Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  95. Merci BCP notamment pour Marthe Borély :-)

    RépondreSupprimer
  96. Je suis l'homophobie, et fier de l'être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien pour toi.
      Quant à moi je suis fier de ne pas être toi

      Supprimer
  97. Dire que seule l'altérité sexuelle permet d'engendrer ne constitue pas de l'homophobie mais du réalisme. Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dire que seule l'altérité sexuelle permet d'élever correctement un enfant constitue une présomption ET de l'homophobie.

      Supprimer
    2. l'altérité sexuelle seule n'est pas une garantie d'élever correctement un enfant, mais elle est nécessaire

      Supprimer
    3. Tous ces pauvres enfants qui sont élevés uniquement par leur père ou par leur mère alors...il faut faire quelque chose au plus vite pour protéger leur "droit à un papa ET une maman".

      En plus, ils pourraient finir par croire qu'on leur a menti, et qu'ils ne sont la progéniture que d'une seule personne... rétablissons la vérité biologique sans tarder !

      Supprimer
  98. http://www.egaliteetreconciliation.fr/Homoparentalite-l-etude-statistique-censuree-en-France-16079.html

    désolé je vais vite rebrancher ma télé pour me dire quoi penser.
    la brèche conte l'enfant est ouverte. c'est D.kinsey qui doit être content.
    allez plus que quelque pas, après l'homosexualité on auras bientôt la normalisation de la pédophilie comme aux temps de la Grèce antique. on avance certes mais dans quelle sens?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pédophilie est classée comme trouble de la préférence sexuelle (trouble mental). Pas l'homosexualité.

      L'homosexualité est une orientation vécue par deux adultes consentants. Par la pédophilie.

      Supprimer
    2. PAS* la pédophilie (évidemment)

      Supprimer
    3. "La pédophilie est classée comme trouble de la préférence sexuelle (trouble mental). Pas l'homosexualité."

      vous mettez le doigt la ou je veux en venir. en 20 ans on peut faire changer les gens sur ce que l'on souhaite.
      et quand je parle de Kinsey, c'est exactement le projet.

      Supprimer
    4. Pensez vous réellement que même en 100 ans on puisse revenir sur la définition de la majorité ?

      Le crime pédophile se fonde sur la définition légale de ce qu'est un enfant.

      Un enfant n'est pas une personne complète, biologiquement achevée. Sa personnalité et sa volonté sont en maturation au même titre que son corps. Avoir un rapport sexuel avec un tel enfant est un abus car il n'a pas la force physique de se défendre, ni la compréhension de ce qui lui arrive.

      Deux hommes ou deux femmes qui s'aiment sont dans le cas exactement opposé.

      De fait, vous faites un parallèle implicite entre la pédophilie et l'homosexualité, y compris dans votre référence à Kinsey. J'ose croire que c'est une maladresse, et que vous ne rangez pas l'homosexualité dans le cadre des maladies mentales, mais c'est toutefois intolérable.

      Supprimer
    5. "Pensez vous réellement que même en 100 ans on puisse revenir sur la définition de la majorité ?"

      quand on sait que la majorité sexuel n'est pas la meme partout votre argument ne tient vraiment pas la route. c'est DEJA le cas.

      par exemple:
      japon = 13 ans. France = 16 ans.

      la stérilité fusse telle mental, n'as rien de normal. donc oui l'homosexualité reste un dysfonctionnement au meme titre que la pédophilie et de nombreuse déviance.

      Supprimer
  99. Pensez vous réellement que même en 100 ans on puisse revenir sur la définition de la majorité ?

    Le crime pédophile se fonde sur la définition légale de ce qu'est un enfant.

    Un enfant n'est pas une personne complète, biologiquement achevée. Sa personnalité et sa volonté sont en maturation au même titre que son corps. Avoir un rapport sexuel avec un tel enfant est un abus car il n'a pas la force physique de se défendre, ni la compréhension de ce qui lui arrive.

    Deux hommes ou deux femmes qui s'aiment sont dans le cas exactement opposé.

    De fait, vous faites un parallèle implicite entre la pédophilie et l'homosexualité, y compris dans votre référence à Kinsey. J'ose croire que c'est une maladresse, et que vous ne rangez pas l'homosexualité dans le cadre des maladies mentales, mais c'est toutefois intolérable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quand on sait que la majorité sexuel n'est pas la meme partout votre argument ne tient vraiment pas la route. c'est DEJA le cas.

      par exemple:
      japon = 13 ans. France = 16 ans.

      la stérilité fusse telle mental, n'as rien de normal. donc oui l'homosexualité reste un dysfonctionnement au meme titre que la pédophilie et de nombreuse déviance.

      Supprimer
  100. Tu vois, j'en ai lu des trucs sur le sujet, plein même. Mais alors ça, c'est vraiment extrêmement bien fait, bien expliqué et ça résume vraiment le sujet. Moi, SI j'étais homophobe j'aurais tout de suite changé de point de vue, et pourtant je suis têtue, hein.
    Alors franchement, bravo. C’est rare de voir des gens avec une telle lucidité et des convictions poussé pour cause juste et importante.

    RépondreSupprimer
  101. Chouette post... vais la partager cette url... sur mon facedebouc puis sur mon blog aussi (laroulerieperchee.fr). après l'avoir retweetée aussi...

    RépondreSupprimer
  102. Jolie explication / réponse.

    La première chose qui me choque dans les réponses des gens c'est le fameux "une famille c'est un enfant avec un pere et une mere puis les enfants de parents homos seront pas biens plus tard..."
    Donc déja, merci pour les familles monoparentales ... les enfants de familles monoparentales ne sont pas des fous furieux, ils n'ont pourtant pas eu soit le papa soit la maman ...
    Et l'adoption des enfants par les couples homos, ben ca existe deja, une simple adoption en célibataire. La seule chose que peut apporter l'accord du mariage a un couple homo dont un parent a adopté, c'est que si il arrive malheur a l'adoptant, l'enfant n'est pas remis en orphelinat, il est confié a l'autre parent (comme pour un couple hétéro).
    Donc pour toutes les personnes qui parlent de ce que vont devenir les enfants élevés par un couple homo, vous pensez qu'il vaut mieux avoir 2 papas ou 2 mamans ou un orphelinat comme références ?
    Quand j'ai vu la manif a la télé, c'est bizarre, j'avais l'impression de voir l'image en noir et blanc, peut etre parce que ca me parait etre d'un autre siecle.

    Comme ca l'a deja été dit : je suis hétéro, marié, et ca a été un jour formidable, je souhaite que tout le monde puisse le vivre.

    Comme ca l'a été dit sur facebook par certains, ce qui me déprime le plus c'est de voir des gens manifester pour priver de droits d'autres personnes ...

    RépondreSupprimer
  103. Salut Silver, j'ai 15 ans, je suis vraiment d'accord avec toi.
    J'ai vu des gens défiler dans la rue pour manifester contre le mariage gay. J'ai trouvé ça hallucinant qu'a notre époque, on puisse manifester CONTRE un droit, qui est une égalité.
    Autour de moi, au lycée, j'ai l'impression que peu de gens sont contre, mais c'est plus souvent le cas pour les adultes, et je n'arrive pas a comprendre qu'on ne puisse pas comprendre qu'un couple c'est deux personnes qui s'aiment, que deux personnes qui s'aiment doivent pouvoir se marier, et qu'elles sont capables d'élever un enfant. Une amie proche a beaucoup de problème avec sa famille depuis que sa mère l'a vue avec une fille, et elle déprime tellement depuis... J'ai fait tourner ta note sur twitter, j'aimerais tellement que les mentalités changent, c'est tellement évident que le mariage pour tous doit exister

    RépondreSupprimer